Equip Auto 2017 : de nécessaires adaptations

Publié le par .

Face aux mutations de la filière du SAV automobile, Equip Auto adapte son contenu. Ce qu’il faut savoir sur cette édition 2017 placée sous le signe du renouveau.

Les organisateurs ont défini une nouvelle sectorisation qui décloisonne les activités et facilite les contacts entre exposants et visiteurs.
Les organisateurs ont défini une nouvelle sectorisation qui décloisonne les activités et facilite les contacts entre exposants et visiteurs.

Malgré un parc de 38,6 millions de véhicules qui ne cesse de vieillir (8,8 ans), le marché du SAV s’est contracté de 5 % en valeur depuis 2012 pour s’établir à 28,4 milliards d’euros en 2016. Ce recul est essentiellement dû à une baisse en volume de près de 9 % des opérations de maintenance, passant de 58 millions d’opérations à 53 millions entre 2012 et 2016.

Cette baisse structurelle du marché pousse à la concentration des acteurs et à une redistribution des cartes alors même que s’opèrent d’importantes évolutions technologiques (digitalisation, électrification, pilote automatique, connectivité). Adaptation, rentabilité et diversification sont les mots clés qui dictent l’avenir des professionnels. À travers son contenu et ses actions, Equip Auto souhaite éclairer et apporter des réponses à ces nouveaux enjeux sans précédents.

Sept parcours thématiques, des espaces dédiés à la formation et à la carrosserie

Sept parcours thématiques ont été définis : nouvelles technos, diagnostic, savoir-faire (formation et information technique), garage connecté, productivité, écologie et « Booster mon business » (diversification et mise en réseau).

Sur l’espace Formation & Démos, des ateliers seront proposés tout au long du Salon par le GNFA sur des thèmes variés allant de la carrosserie au véhicule autonome en passant par le pneumatique.

Le métier de la carrosserie sera particulièrement mis en avant avec un « village » dédié de 4 000 m2 dans le pavillon 1.

L’innovation est récompensée avec les Grands Prix internationaux de l’innovation, le Start-up Park – qui réunit 50 start-up – et des démonstrations de véhicules autonomes.

Equip Auto c’est aussi la convivialité avec une soirée de gala et l’happy hour (cocktail et buffet) organisé dans les trois pavillons du Salon, du mardi au vendredi de 17 h 00 à 18 h 00. Les exposants pourront en outre inviter leurs plus importants clients dans des lieux prestigieux de la capitale, qui ont passé des accords avec les organisateurs du Salon.

Autre nouveauté de cette édition 2017 : la fin des conférences. Equip Auto a pris le parti de capitaliser sur un plateau TV, situé dans le pavillon 2.2, pour concentrer tous les échanges et les débats entre exposants et visiteurs. Chaque jour, entre 10 h 30 et 17 h 30, de nombreuses émissions (55 au total) réuniront spécialistes, équipementiers, fabricants d’outillage, enseignes, distributeurs, formateurs et organisations professionnelles. Avec les réparateurs, carrossiers, professionnels de la maintenance, ils parleront innovation, connectivité, productivité, rentabilité. Pour mieux réparer demain.

Une nouvelle sectorisation pour favoriser les rencontres et la convivialité

Les organisateurs ont défini une nouvelle sectorisation qui décloisonne les activités et facilite les contacts entre exposants et visiteurs, leur faisant vivre une nouvelle « expérience Salon ». Celle-ci se présentera de la manière suivante :

- Pavillon 1 : pièces, équipements et composants pour véhicules ; réseaux d’entretien et de distribution ; carrosserie et peinture ; dépannage, lavage, aires de services, lubrifiants et produits d’entretien ; remarketing véhicules d’occasion, services à la mobilité connectée, services aux professionnels.

- Pavillon 2.2 : pièces, équipements et composants pour véhicules ; pneumatiques, jantes et accessoires.

- Pavillon 3 : pièces, équipements et composants pour véhicules ; pneumatiques, jantes et accessoires ; réparation, maintenance, outillage et diagnostic.

Mots clefs associés à cet article : Equip Auto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Macif investit davantage dans Drust
    Macif investit davantage dans Drust
  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
  • ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
    ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
  • La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
    La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
  • I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
    I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
  • C2A Garantie propose la formule Prestige
    C2A Garantie propose la formule Prestige
  • La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
    La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
  • Clas bouge et le fait savoir
    Clas bouge et le fait savoir
  • Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
    Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
  • Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
    Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
  • Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
    Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
  • Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
    Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
  • Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
    Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
  •  Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
    Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
  • L’évolution en 3 actes du contrôle technique
    L’évolution en 3 actes du contrôle technique

Newsletter
Recherche