Equip Auto : Alliance Automotive Group, un appétit insatiable

Publié le par .

Lors d’une conférence de presse donnée sur le Salon Equip Auto, Jean-Jacques Lafont, président d’Alliance Automotive Group, et Thomas C. Gallagher, président du conseil d’administration de Genuine Parts Company, ont affirmé avec force leur volonté de conquérir marché européen de la pièce détachée, où tout reste à faire selon eux.

Jean-Jacques Lafont, président d’Alliance Automotive Group, et Thomas C. Gallagher, président du conseil d’administration de Genuine Parts Company.
Jean-Jacques Lafont, président d’Alliance Automotive Group, et Thomas C. Gallagher, président du conseil d’administration de Genuine Parts Company.

Récemment acquis par le géant américain de la pièce détachée, Genuine Parts Company (GPC), Alliance Automotive Group (AAG) ne cache pas ses ambitions de croissance. « La croissance externe fait partie de notre ADN » a expliqué Jean-Jacques Lafont, président d’AAG, lors d’une conférence de presse donnée sur le Salon Equip Auto.

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis 2015, AAG a réalisé en Europe 72 acquisitions. Cela a fait de lui le deuxième acteur au niveau du continent avec un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros, juste derrière LKQ (2,6 milliards d’euros). « Nous continuerons à acquérir les adhérents qui cherchent à céder leur entreprise. Sur ce marché surdistribué, il n’est pas judicieux de créer de nouvelles affaires », analyse le dirigeant.

« La consolidation européenne n’en est qu’à ses débuts »

Si désormais avec une présence en France (50 % de son CA), en Angleterre (37 % de son CA), en Allemagne (10 % de son CA) et en Pologne (3 % de son CA) AAG couvre plus de 52 % du continent européen, sa part de marché, elle, reste toutefois modeste sur un secteur estimé à 65 milliards d’euros. Une situation qui fait dire à Jean-Jacques Lafont que le marché reste extrêmement atomisé et que de véritables opportunités de croissance existent sur le Vieux Continent. Selon lui, ce dernier peine à céder aux sirènes de la concentration, notamment en Espagne et en Italie. « La consolidation européenne n’en est qu’à ses débuts », lâche-t-il, laconique.

La stratégie à court terme d’AAG est de saisir des opportunités sur le marché allemand « très atomisé et où nous avons une position modeste », explique le dirigeant. Mais il souhaite aussi gagner des parts de marché en Pologne et consolider son emprise en France. En revanche, pour l’heure, les marchés espagnol et italien (où le groupement LKQ a déjà implanté son drapeau) ne semblent pas être un objectif prioritaire tant ces deux pays ferment la porte aux acquisitions. La croissance organique n’est pour autant pas écartée avec l’ambition de proposer aux clients tout le nécessaire lié aux réparations mécaniques comme à la carrosserie, en passant par l’outillage et les équipements.

Une solution de connectivité annoncée pour début 2018

Fortement préoccupé par l’accès vital aux données des véhicules toujours plus connectés, AAG lancera au premier janvier 2018 sa propre solution de connectivité automobile (dongle) nommée Gnm Soft. Une solution développée en partenariat avec Groupauto International.

Totalement en phase avec les ambitions de Jean-Jacques Lafont, Thomas C. Gallagher, président du conseil d’administration de GPC, a expliqué qu’il souhaitait augmenter significativement dans les prochaines années ses parts de marché en Europe ; elles représentent aujourd’hui seulement 9 % de ses ventes.

Mots clefs associés à cet article : Alliance Automotive, Equip Auto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Goodyear et Bridgestone mutualisent leur distribution
    Goodyear et Bridgestone mutualisent leur distribution
  • Autodis amorce son introduction en bourse
    Autodis amorce son introduction en bourse
  • OTOP recrute en région
    OTOP recrute en région
  • Alternative Autoparts renforce son maillage
    Alternative Autoparts renforce son maillage
  • Autopromotion chez Précisium Distribution
    Autopromotion chez Précisium Distribution
  • Automotive Factory Parts choisit Alternative Autoparts
    Automotive Factory Parts choisit Alternative Autoparts
  • Comment Autodistribution prépare la vague de l’éco-entretien
    Comment Autodistribution prépare la vague de l’éco-entretien
  • Technik’A : jeu national et nouvelle gamme embrayage
    Technik’A : jeu national et nouvelle gamme embrayage
  • Un premier mois convaincant pour le réseau digitalisé Otop
    Un premier mois convaincant pour le réseau digitalisé Otop
  • M.A.I, la plate-forme qui veut faire grandir les distributeurs
    M.A.I, la plate-forme qui veut faire grandir les distributeurs
  • Baisse de trésorerie et de marge chez les distributeurs
    Baisse de trésorerie et de marge chez les distributeurs
  • Automotor : le projet Amerigo se précise
    Automotor : le projet Amerigo se précise
  • marketparts.com, la nouvelle place de marché de Nexus
    marketparts.com, la nouvelle place de marché de Nexus
  • [Evènement] #Connect Aftermarket : premières rencontres des décideurs de la distribution
    [Evènement] #Connect Aftermarket : premières rencontres des décideurs de la distribution
  • Temot International, encore un nouvel actionnaire
    Temot International, encore un nouvel actionnaire

Newsletter
Recherche