Equip Auto : le changement c’est maintenant !

Publié le par .

Arrivé il y a un peu plus d’un an à la présidence de la Fédération des industries des équipements pour véhicules (FIEV), Jacques Mauge a fait du renouveau du Salon Equip Auto une de ses priorités. Pour rappel, le Salon appartient majoritairement à la Fiev, dont il représente l’un des principaux actifs.

Le Salon se fixe trois ambitions pour l’édition à venir : convivialité, innovation et business.
Le Salon se fixe trois ambitions pour l’édition à venir : convivialité, innovation et business.

Ce n’est plus un secret pour personne, le grand évènement de notre filière connaît des moments délicats. Des questions apparaissent sur son positionnement et son modèle économique, et les grands exposants potentiels tendent à s’en détourner. En l’état actuel des choses, la manifestation doit composer avec un contexte « automobile » peu favorable. La France, pays mature en la matière, perd son attractivité et ses industriels qui par ailleurs se concentrent. Les regards sont davantage tournés vers l’International et les marchés en croissance. Les décisions sont plus centrales avec comme épicentre européen l’Allemagne, capitale de l’automobile, où règne le Salon Automechanika qui remporte les suffrages à l’heure du choix.

Concentration également au niveau des grands distributeurs, qui capitalisent sur l’International et sont désormais détenus par des fonds d’investissement en quête d’un maximum de rentabilité. La présence de ces importants groupes de distribution sur un Salon doit désormais se traduire en chiffre d’affaires. Or c’est justement ce que peine à assurer Equip Auto dans son format actuel. Au moment des arbitrages budgétaires sont privilégiées les rencontres maison.

Pour autant, bien loin de prendre une posture défaitiste, Jacques Mauge fait preuve d’un tonifiant enthousiasme. Le président, qui a multiplié les rencontres, le sait bien : une nouvelle histoire est en train de s’écrire, celle de la mobilité globale connectée offrant des nouvelles ouvertures et son lot de nouveaux acteurs de tout bord. Les services automobiles deviennent plus que jamais le nerf de la guerre. Autant de belles opportunités pour redonner une légitimité à notre Salon national.

Le souhaitable vertueux retour des constructeurs

Grands absents du Salon depuis des lustres, les constructeurs y retrouveront logiquement leur place, alors que tout converge vers le multimarquisme et la fin d’un certain dogmatisme. Dans le sillage de leur retour, tous leurs poissons-pilotes : le cercle vertueux que cherche à mettre en place Jacques Mauge. Étape par étape, lui et son récent comité d’orientation orchestrent cette mutation que l’on verra sans doute apparaître d’ici à Equip Auto 2021. Si l’innovation demeure plus que jamais la clé de voûte du Salon, le défi sera toutefois de préserver certains fondamentaux comme celui de la réparation et son socle d’adeptes.

Une première marche au changement va être franchie dès l’édition de 2017 avec le déménagement de Villepinte à Paris porte de Versailles. Une étape cruciale pour redorer l’image du Salon, qui se fixe trois ambitions pour l’édition à venir : convivialité, innovation et business.

Faire d’Equip Auto le grand rendez-vous des technologies et des services automobiles, tel est le souhait de Jacques Mauge. Le responsable ne manquera pas d’aller à cette fin rencontrer les organisateurs des autres Salons « automobiles », petits ou grands, pour discuter mutualisation des moyens, voire plus. Il y a sans doute des synergies à trouver au service de la rentabilité de chacun. Des discussions vitales pour tous.

Mots clefs associés à cet article : Equip Auto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Comexposium reste organisateur d’Equip Auto
    Comexposium reste organisateur d’Equip Auto
  • Le CNPA salue l’ambition du Gouvernement de promouvoir une mobilité plus propre
    Le CNPA salue l’ambition du Gouvernement de promouvoir une mobilité plus propre
  • Mobilité propre : les nouvelles mesures phares du Gouvernement
    Mobilité propre : les nouvelles mesures phares du Gouvernement
  • Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
    Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
  • GT Motive lance les modules GT Global
    GT Motive lance les modules GT Global
  • Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
    Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
  • L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
    L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
  • Coyote nomme un nouveau directeur commercial
    Coyote nomme un nouveau directeur commercial
  • [Edito] Et HOP !
    [Edito] Et HOP !
  • Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
    Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
  • Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
    Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
  • Nouveau président pour l’ASAV
    Nouveau président pour l’ASAV
  • 80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
    80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
  • Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
    Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
  • Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente
    Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente

Newsletter
Recherche