FNAA et Snisa-Feda, un mariage de raison

Publié le par .

JPEG - 113.7 ko
Aliou Sow, secrétaire général de la FNAA.
Pressenti déjà depuis plusieurs mois, l’accord d’adhésion entre les syndicats de réparateurs FNAA et Snisa-Feda vient d’être officialisé. Créé par la Fédération des distributeurs automobiles fin 2014, le Snisa devient désormais une composante de la Fédération nationale de l’artisanat automobile.

Un rapprochement naturel selon Alain Landec, président de la Feda, qui évoque des valeurs et des intérêts communs pour justifier cette union. « La filière rechange doit faire face à des enjeux stratégiques très importants, et nous avons besoin de nous renforcer pour peser plus lourdement », explique l’ancien président du groupe Précisium.

Même discours du côté de la FNAA, où son secrétaire général, Aliou Sow, précise que cet accord s’inscrit également dans le cadre du projet de loi sur la représentativité patronale qui entrera en vigueur le 1er janvier 2017. « Cet accord va apporter une certaine cohérence à la filière métier, estime-t-il. Avec cette loi, l’État veut rationaliser les conventions collectives et les organisations patronales. La représentativité va permettre de concentrer nos forces en totale complémentarité. »

La FNAA et le Snisa à la pêche aux adhérents

JPEG - 167.2 ko
Alain Landec, président de la Feda.
Pour rappel, la loi du 5 mars 2014 oblige les syndicats patronaux à disposer d’un taux de représentativité d’au moins 8 % de l’ensemble des entreprises adhérant à des organisations professionnelles de la branche. L’accord Snisa-Feda et FNAA leur permettra donc de réunir l’ensemble de leurs membres lors du comptage national. Le Snisa, qui regroupe pour le moment une soixantaine d’entreprises syndiquées, restera néanmoins « autonome dans son fonctionnement » et affilié à la Feda. L’organisation patronale sera d’ailleurs toujours présidée par Bruno Nouailler, gérant de Dieselec 87.

Aujourd’hui alliés, les deux syndicats se sont notamment fixé pour mission d’accélérer leur campagne de recrutement. Selon Yves Riou, délégué général de la Feda, environ 70 % des entreprises de la filière ne seraient pas syndiquées aujourd’hui. Proche des distributeurs, le Snisa s’orientera en premier lieu vers les groupements (Top Garage, Précisium, Garages AD, etc.) et leurs réseaux, qui comptent environ 8 000 réparateurs, pour séduire de nouveaux adhérents.

En renforçant leurs rangs, les deux organisations patronales espèrent peser davantage dans les négociations à venir et représenter ainsi une véritable alternative aux autres organisations syndicales, et en particulier au CNPA… « 78 % des salariés de la branche travaillent pour des entreprises comptant moins de dix salariés. Qui mieux que la FNAA peut défendre leurs intérêts ? », conclut Gérard Polo, président de la FNAA.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, FNAA, Feda

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La FNAA annonce la certification du CFPA
    La FNAA annonce la certification du CFPA
  • Arval France : + 4 % en 2016
    Arval France : + 4 % en 2016
  • La FFC ouvre les portes de son CFA
    La FFC ouvre les portes de son CFA
  • Vitrage : VSF va ouvrir son centre de formation
    Vitrage : VSF va ouvrir son centre de formation
  • Le loueur Alphabet France confirme sa croissance en 2016
    Le loueur Alphabet France confirme sa croissance en 2016
  • TomTom Road Event Report : le nouvel outil de partage de la marque
    TomTom Road Event Report : le nouvel outil de partage de la marque
  • Les coûts d’achat et d’usage des voitures restent modestes en France
    Les coûts d’achat et d’usage des voitures restent modestes en France
  • Greenspot, la station de services qui se veut éco-responsable
    Greenspot, la station de services qui se veut éco-responsable
  • Fiat 500 : numéro 1 des véhicules de collection
    Fiat 500 : numéro 1 des véhicules de collection
  • Le CNPA alerte la DGCCRF sur les dérives autour de la pièce de réemploi
    Le CNPA alerte la DGCCRF sur les dérives autour de la pièce de réemploi
  • Équip Auto 2017 : « Réparer aujourd’hui, préparer demain ! »
    Équip Auto 2017 : « Réparer aujourd’hui, préparer demain ! »
  • Pour Traqueur, covoiturage et auto-partage font progresser les vols de véhicules
    Pour Traqueur, covoiturage et auto-partage font progresser les vols de véhicules
  • Pour FNAA, la mobilité pour tous passera par les artisans de l’automobile
    Pour FNAA, la mobilité pour tous passera par les artisans de l’automobile
  • Les conducteurs de véhicules électriques économisent jusqu’à 800 euros par an
    Les conducteurs de véhicules électriques économisent jusqu’à 800 euros par an
  • Autopromotec, le Salon qui grossit
    Autopromotec, le Salon qui grossit

Newsletter
Recherche