Five Star lance « Easy Back » pour séduire les gestionnaires de parc

Publié le par .

Le réseau Five Star compte environ 380 carrossiers.
Le réseau Five Star compte environ 380 carrossiers.

« Hè megliu pocu chè micca ! » C’est avec ce proverbe corse que Five Star aurait pu inaugurer la 22e édition de son congrès annuel, qui a lieu du 11 au 13 juin à Cargèse, sur l’île de Beauté.

Le sens de ce dicton ? Mieux vaut peu que pas du tout. Et c’est l’un des enseignements qu’on pu tirer les carrossiers du réseau affilié à Axalta Coating Systems à l’annonce de leurs résultats du dernier exercice. Dans un marché de la réparation-collision au ralenti, l’enseigne aux cinq étoiles affiche un chiffre d’affaires HT de 372 millions d’euros, en progression de 2 %.

Ce bilan satisfaisant reflète la bonne santé des carrossiers du réseau Five Star, qui a été audité par son partenaire, le cabinet Score Conseil. Après avoir analysé 94 % des bilans du réseau, ce dernier a annoncé que 50 % des adhérents affichaient un indicateur de performance supérieur à 15/20. « C’est très satisfaisant même si cette note de conjoncture n’est aujourd’hui utilisée que par 25 % du réseau » observe Jean-Luc Chassenet, dirigeant de Score Conseil. Aujourd’hui, le profil moyen d’une carrosserie Five Star affiche un chiffre d’affaires de 850 000 euros pour une équipe de sept salariés.

Five Star dévoile « Easy Back »

Pour soutenir ses carrossiers et les accompagner dans leur dynamique, Alain Bessin, président du GIE Five Star, mise plus que jamais sur ses apporteurs d’affaires. Première priorité : développer l’activité hors assurance. C’est pourquoi l’enseigne a créé le concept « Easy Back ». En test depuis trois mois dans la carrosserie Carrot, à Saint-Étienne, ce nouveau service propose aux gestionnaires de parc de diagnostiquer l’état de leur véhicule – et de réparer celui-ci si besoin – avant leur restitution aux loueurs.

« Lorsqu’un véhicule est rendu au terme de son contrat, les gestionnaires peuvent se voir facturer des frais de remise en état très élevés s’il présente certains dommages. En moyenne, ce coût peut grimper jusqu’à 1 200 euros ! Plutôt que de subir le retour de véhicule, nous proposons aux gestionnaires de faire des audits lors de la pré-restitution » a expliqué Jérôme Lafont, responsable du concept « Easy Back ».

Avec ce nouveau service, qui sera déployé progressivement au cours du second semestre, Five Star entend développer le trafic de ses ateliers et générer des sources de revenus additionnelles. En outre, le concept sera centralisé (envoi des missions, facturations, etc.) de sorte que les carrossiers pourront se concentrer sur la réparation des voitures. Chiffre d’affaires attendu : de 700 à 1 000 euros par véhicule. « Vous n’avez pas à aller chercher le véhicule, il viendra à vous… De plus, c’est une activité hors assurance, avec des taux de marge plus intéressants » a ajouté Alain Bessin en s’adressant à ses adhérents. Selon Five Star, entre 300 000 et 500 000 véhicules sont restitués chaque année aux loueurs.

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie, Five Star

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Top carrosserie tient sa deuxième convention
    Top carrosserie tient sa deuxième convention
  • Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
    Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
  • Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
    Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
  • Les réparateurs voguent à vue
    Les réparateurs voguent à vue
  • Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
    Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
  • Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
    Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
  • Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
    Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
  • Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
    Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
  • Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
    Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
  • La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
    La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
  • La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
    La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
  • Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
    Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
  • Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
    Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
  • Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
    Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
  • Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
    Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA

Newsletter
Recherche