Five Star signe un partenariat avec Renault

Publié le par .

Le réseau de carrossiers Five Star a annoncé un nouveau partenariat avec le constructeur français Renault lors de la 23e édition de son congrès annuel, qui s’est tenue du 9 au 11 juin 2017 à Barcelone. L’occasion également de dresser aux adhérents du groupement un premier bilan du plan « Perspective 2020 » lancé l’année dernière.

Five Star a réuni ses partenaires et ses adhérents lors du congrès annuel à Barcelone. Vingt-six professionnels ont rejoint le réseau en 2016, et seize nouveaux membres sont arrivés depuis janvier 2017.
Five Star a réuni ses partenaires et ses adhérents lors du congrès annuel à Barcelone. Vingt-six professionnels ont rejoint le réseau en 2016, et seize nouveaux membres sont arrivés depuis janvier 2017.

Le groupement d’intérêt économique (GIE) Five Star a réuni ses partenaires et ses adhérents à Barcelone pour « penser le futur », lors de son congrès annuel. Fort de seize nouveaux membres depuis le début de l’année, le réseau de carrossiers a dressé un premier bilan de son plan « perspective 2020 » axé sur la technologie, l’environnement et le business.

Renault s’allie à Five Star

Et en matière de business, le réseau de la marque de peinture Cromax du groupe Axalta Coating Systems poursuit ses partenariats avec les constructeurs. Après Nissan et Ford en 2015, Toyota, BMW, Mercedes-Benz et Volkswagen en 2016, c’est au tour de la marque au losange de signer un accord avec le groupement. « Il nous manquait des constructeurs français, et nous avons travaillé pendant deux ans pour en obtenir un » lance Alain Bessin, président du GIE Five Star.

Le partenariat avec Renault concerne notamment les remises de fin d’année (RFA) dont les professionnels adhérents bénéficieront s’ils réalisent une augmentation d’achats de pièces OES Renault. « Les carrossiers sont d’autant plus gagnants que cela ne remet pas en cause les conditions tarifaires dont ils bénéficiaient auparavant », assure Alain Bessin. Ces RFA viennent donc s’ajouter aux éventuels accords antérieurs entre le réparateur et Renault. En outre, le partenariat sera étoffé et une dimension qualitative est prévue.

JPEG - 228.1 ko
Alain Bessin entouré des partenaires du réseau Five Star.

« L’accord financier est une première étape. Nous souhaitons également collaborer sur l’expérience client » commente Valéry Guillou, directeur Pièces de rechange de Renault. Par ailleurs, le président de Five Star ne cache pas sa volonté de voir d’autres constructeurs français – notamment le groupe PSA – rejoindre le réseau. « Nous les avons rencontrés, la balle est dans leur camp », indique-t-il.

Pièces de réemploi en question

Pour la partie « Excellence Environnement » de son plan « Perspective 2020 », le réseau s’est allié à Indra (voir encadré) en début d’année pour aider ses adhérents à respecter la réglementation. « Intégrer Indra au réseau répond à la volonté d’avoir une seule entité nationale comme interlocutrice » explique Alain Bessin, qui souhaite ainsi simplifier l’achat des pièces de réemploi (PRE) pour ses membres. En effet, la loi enjoint désormais les professionnels à proposer en premier lieu à leurs clients de la PRE.

Les carrossiers, par la voix de l’un des leurs, ont profité du congrès pour partager leur réserve. « Nous voulons bien faire la promotion de la PRE auprès du client mais il faudrait mettre en place un cahier des charges et un remboursement raisonnable des experts » clame Alain Kerbellec, gérant de la carrosserie éponyme.

La digitalisation en route

JPEG - 191.8 ko
Catherine Duyck, directrice marketing Five Star.
Five Star accompagne également ses carrossiers dans la digitalisation de leurs services en proposant le Five Star Watch. Déjà utilisé par d’autres corps de métier de l’automobile, le système propose au client final de suivre en direct depuis son téléphone ou une tablette, la réparation de son véhicule. De même, le réseau souhaite faire intégrer au carrossier la « carte Web », notamment pour entrer dans le système de géolocalisation et pouvoir communiquer sur les horaires d’ouverture par exemple. « Nous allons officiellement lancer ce service en septembre prochain » explique Catherine Duyck, directrice marketing de Five Star.

La directrice a, en outre, indiqué que la norme Afnor dédiée à la qualité des services en carrosserie était appliquée par 74 % des adhérents du réseau à fin 2016. « Notre objectif est d’atteindre 100 % d’ici à la fin de l’année », annonce Catherine Duyck. Le congrès a d’ailleurs été l’occasion pour 80 membres de se mettre à la norme.

Indra lance trois gammes de pièces de réemploi

Le recycleur automobile a signé un accord avec le GIE Five Star en janvier dernier pour proposer des conditions tarifaires avantageuses sur les pièces de réemploi (PRE) aux membres du réseau. L’accord constitue également un moyen pour les carrossiers d’envoyer leurs clients qui souhaitent se débarrasser d’un véhicule dans un cadre juridique serein vers l’un des centres VHU du réseau Indra.
C’est un partenariat dynamique pour le recycleur, qui note une augmentation de 72 % des commandes des carrossiers Five Star depuis la signature de l’accord. En outre, Indra propose trois gammes de pièces de rechange qui pourraient répondre à la crainte des carrossiers quant à la qualité des pièces. « Dès le mois de juillet nous lancerons les gammes Premium, Médium et Eco pour répondre aux besoins des professionnels » annonce Régis Poulet, directeur commercial d’Indra.
Les tarifs seront adaptés à la qualité de la pièce. « Le prix justifie parfois la moindre qualité de la pièce », explique Alain Bessin pour justifier la déception de quelques réparateurs à la réception de PRE. Les différentes gammes seront peut-être une manière de pallier les remontrances des carrossiers sur leur surprise lorsque la qualité de la PRE n’est pas au rendez-vous.

Mots clefs associés à cet article : Five Star, Carrosserie

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Siligom affûte sa communication
    Siligom affûte sa communication
  • First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
    First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
  • Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
    Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
  • BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
    BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
  • First Stop renforce son maillage
    First Stop renforce son maillage
  • Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
    Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
  • Euromaster et France Pare-Brise s’associent
    Euromaster et France Pare-Brise s’associent
  • Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
    Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
  • Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
    Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
  • Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information
    Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information
  • First Stop dévoile sa nouvelle feuille de route
    First Stop dévoile sa nouvelle feuille de route
  • Eco-revision : Diéséliste de France s’associe à Bardahl
    Eco-revision : Diéséliste de France s’associe à Bardahl
  • Euromaster France a un nouveau directeur général
    Euromaster France a un nouveau directeur général
  • Point S nomme un nouveau directeur du développement
    Point S nomme un nouveau directeur du développement
  • Euromaster : Meilleur centre-auto de l’année 2019
    Euromaster : Meilleur centre-auto de l’année 2019

Newsletter
Recherche