Fix Auto affiche ses ambitions mondiales

Publié le par .

En ce début d’année, les dirigeants de Fix Auto « monde » étaient de passage en France et se sont rendus au siège du franchiseur, à Toulouse. L’occasion de rappeler ce que représente la franchise Fix Auto à travers le monde.

Olivier Grouillard et Steve Leal.
Olivier Grouillard et Steve Leal.

Alors que l’enseigne internationale de carrosserie Fix Auto a lancé une offensive de déploiement en France sous forme de franchise, son président canadien, Steve Leal, était de passage à Paris en ce début d’année. Objectif de la visite : rappeler les origines de l’enseigne, ses offres, sa puissance de feu et bien sûr ses ambitions mondiales.

L’enseigne, qui a fêté l’an passé ses vingt-sept ans, a été lancée en avril 1992 au Québec par Jean Delisle, alors directeur général d’Akzo Sikkens. À la tête de Fix Auto jusqu’en 2014, le fondateur orchestrera une croissance hors norme de l’enseigne, au Canada comme au-delà de ses frontières.

Stratégie d’acquisitions

La relève à la direction de l’enseigne est désormais assurée par Steve Leal, devenu président en 2015. Ce carrossier d’origine a intégré la franchise en 2004 à l’âge de 27 ans. Pour aider au développement, il a désormais à ses côtés l’important fonds d’investissement Caisse de dépôt et placement du Québec. La banque n’hésite pas à mettre de l’argent sur la table pour développer la marque au niveau mondial. En l’espace de deux ans, elle a accordé à Fix Auto trois levées d’argent.

Ainsi, en mai 2016, Fix Auto a acquis sur le territoire américain les marques Service Auto Speedy, Novus Glass et Minutes Muffler & Brake. Le groupe, qui est devenu à travers ses opérations d’acquisition un important opérateur SAV au Canada, ajoute la mécanique et le vitrage à son offre. Une façon de s’armer pour faire face aux mutations du marché, qui se concentre et se globalise. Un an plus tard, Fix Auto annonçait le rachat au fonds Skidmore de 11 entreprises Novus Glass et Speedy.

Plus de 2 000 ateliers dans le monde

Aujourd’hui, le groupe Fix Auto possède à travers le monde (40 pays) 654 carrosseries (dans bientôt 12 pays), 115 Speedy et 1 300 Novus Glass. L’ensemble a généré l’an passé 1 million d’entrées en atelier.

Et Steve Leal ne manque d’ambition. Celui qui lutte contre l’immobilisme, les dangers du confort et les idées conservatrices se donne dix ans pour transformer le secteur mondial de la réparation-collision, dont le modèle est resté à son goût trop traditionnel.

En France, Fix Auto compte 11 carrosseries, toutes détenues par Olivier Grouillard. Neuf nouvelles entreprises devraient prochainement rejoindre l’enseigne. L’ambition du groupe est d’en posséder plus de 200. Pour y parvenir, les équipes françaises ont organisé l’an passé sept réunions de présentation du concept à une soixantaine de carrossiers triés sur le volet. Onze autres sont prévues cette année. La promesse ? Un concept qui a mondialement fait ses preuves avec des outils et un coaching qui assurent process, rentabilité, efficacité, sourcing et apport d’affaires. Les dirigeants affirment aussi qu’accrocher le panneau Fix Auto sur sa façade donne de la valeur au garage.

Indépendance et puissance mondiale

Fix Auto souhaite donc s’imposer dans l’Hexagone, déjà riche d’une douzaine d’enseignes de carrosserie, dont une très large majorité appartient à des industriels de la distribution ou de la peinture. L’indépendance et la puissance mondiale de la marque canadienne sont deux arguments mis en avant pour séduire le marché, notamment certains groupes de distribution automobiles qui cherchent à se diversifier vers la carrosserie.

Par ailleurs, Steve Leal, n’écarte pas l’idée d’importer la marque Novus Glass en France. Le dirigeant affirme discuter avec Speedy Europe, qui appartient à Bridgestone.

Mots clefs associés à cet article : Fix Auto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La BPI investit sur les Affranchis !
    La BPI investit sur les Affranchis !
  • Axial prépare son congrès
    Axial prépare son congrès
  • Five Star, un congrès sous le signe des Adas
    Five Star, un congrès sous le signe des Adas
  • Prestation express : Five Star contre Carglass avec Repair Zen
    Prestation express : Five Star contre Carglass avec Repair Zen
  • Five Star signe un partenariat pièces et services avec le réseau Opel
    Five Star signe un partenariat pièces et services avec le réseau Opel
  • Carflex, l’alternative aux réseaux
    Carflex, l’alternative aux réseaux
  • Symach à la conquête du marché Français avec Jean-Claude Bartnicki
    Symach à la conquête du marché Français avec Jean-Claude Bartnicki
  • Five Star : 25 ans fêtés sur les sommets
    Five Star : 25 ans fêtés sur les sommets
  • Carrosserie : la problématique urgente de l’emploi
    Carrosserie : la problématique urgente de l’emploi
  • Le coût de la réparation-collision a augmenté de 3,9 % au premier trimestre
    Le coût de la réparation-collision a augmenté de 3,9 % au premier trimestre
  • Fix Auto et Würth signent un partenariat
    Fix Auto et Würth signent un partenariat
  • La FFC conserve son président
    La FFC conserve son président
  • Five Star au plus près des flottes
    Five Star au plus près des flottes
  • Un carrossier réclame 400 000 euros à Nobilas devant le tribunal
    Un carrossier réclame 400 000 euros à Nobilas devant le tribunal
  • Les aides à la conduite gonflent la facture des réparations de 11 %
    Les aides à la conduite gonflent la facture des réparations de 11 %

Newsletter
Recherche