Fog Automotive : l’appel à l’aide des salariés

Publié le par .

Ecartés de la réunion prévue entre la direction de Fog Automotive et le mandataire du tribunal de Commerce de Paris, les salariés du fabricant de ponts élévateurs espèrent toujours un repreneur.

Fog Automotive : l’appel à l’aide des salariés

L’avenir de Fog Automotive reste incertain.

Vendredi dernier, la réunion organisée entre la direction du spécialiste de l’équipement de garage et le mandataire désigné par le tribunal de Commerce de Paris n’a pas permis aux salariés de se faire entendre.

Ces derniers désapprouvent toujours les mesures envisagées par le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), qui priverait le groupe de « compétences industrielles et commerciales indispensables à son redressement ».

« C’est tout bonnement la disparition de l’atelier de fabrication des ponts élévateurs qui est envisagée, tout comme le licenciement d’une bonne partie de l’équipe commerciale. (…) Le CE a bien compris que cette restructuration préfigure un plan de continuation de la direction actuelle, qui concentrera l’entreprise sur le seul SAV des matériels actuellement installés dans les garages », regrettent le comité d’entreprise.

Un intérêt d’Azimuth ?

Pour rappel, la direction du fabricant de ponts élévateurs assure qu’il faudrait réduire les frais fixes de l’entreprise de 50% pour assurer sa pérennité, ce qui se traduirait par une réduction de 40% de la masse salariale. Fog Automotive se repositionnerait ainsi sur la gestion des 11.000 contrats de maintenance, qui représentent son activité la plus lucrative.

Ouverts à des négociations, les représentants du personnel reconnaissent qu’une restructuration reste indispensable afin d’éviter une nouvelle impasse de trésorerie. Ils mettent pourtant en garde contre une « perte de compétences clés » qui compliquerait une éventuelle reprise de la société.

Un scénario encouragé par le CE qui entend désormais alerter tous les acteurs concernés sur la nécessité du maintien d’une activité économique viable au sein de Fog Automotive afin de favoriser l’émergence d’offres de reprise.

Selon les salariés, le groupe Azimuth aurait notamment manifesté son intérêt pour les activités de leur entreprise.

Spécialisée dans la reprise d’entreprises industrielles en difficulté, la société d’investissement d’Avignon s’était illustrée ces dernières années en rachetant en 2011 Celette, le fabricant de marbre automobile.

Mots clefs associés à cet article : Fog Automotive

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Nouvelle bougie d’allumage Iridium de Champion
    Nouvelle bougie d’allumage Iridium de Champion
  • Philips dénonce le remplacement des lampes de phare à l’unité
    Philips dénonce le remplacement des lampes de phare à l’unité
  • SKF s’engage aux côtés de ses distributeurs avec sa nouvelle campagne
    SKF s’engage aux côtés de ses distributeurs avec sa nouvelle campagne
  • Honda et Castrol renouvellent leur partenariat
    Honda et Castrol renouvellent leur partenariat
  • Millième site pour le Mobil 1 Workshop Program d’ExxonMobil
    Millième site pour le Mobil 1 Workshop Program d’ExxonMobil
  • La division ZF Aftermarket est officiellement effective
    La division ZF Aftermarket est officiellement effective
  • Nexteer Automotive adapte ses solutions pour la conduite automatisée
    Nexteer Automotive adapte ses solutions pour la conduite automatisée
  • Delphi renforce ses capacités logicielles avec le rachat de Movimento
    Delphi renforce ses capacités logicielles avec le rachat de Movimento
  • CES 2017 : les 5 innovations majeures de Valeo
    CES 2017 : les 5 innovations majeures de Valeo
  • Xee et Good Angel proposent l’éthylotest anti-démarrage 2.0
    Xee et Good Angel proposent l’éthylotest anti-démarrage 2.0
  • SKF équipe ses roulements de roue d’un joint aux frottements réduits
    SKF équipe ses roulements de roue d’un joint aux frottements réduits
  • Behr Hella Service lance une gamme premium
    Behr Hella Service lance une gamme premium
  • Philips signe pour céder Lumileds à Apollo Global Management
    Philips signe pour céder Lumileds à Apollo Global Management
  • Meyle lance un programme de formations
    Meyle lance un programme de formations
  • Affaire Volkswagen : Bosch mis à l’amende
    Affaire Volkswagen : Bosch mis à l’amende

Newsletter
Recherche