Ford a décidé de martyriser ses véhicules

Publié le par .

Pour accroître la résistance de ses châssis, Ford met à l’épreuve ses véhicules sur son circuit le Lommel. Un condensé des pires conditions routières les attend sur un tronçon de 1,9 km.

JPEG - 452.5 ko
Les véhicules subissent l’enfer des trous…
Les Européens n’ont pas forcément à rougir de leur réseau routier, même si celui-ci est loin d’être irréprochable. Beaucoup de routes souffrent de nids-de-poule et affichent des dégradations qui peuvent être, dans certains cas, assez spectaculaires. Ces imperfections et les dégâts qu’ils occasionnent deviennent de plus en plus récurrents et coûteux pour les automobilistes.

L’année dernière, au seul Royaume-Uni, le Royal Automobile Club a enregistré plus de 25 000 pannes liées à des nids-de-poule, en augmentation de près de 25 % depuis 2014. Les mauvaises conditions et le manque d’entretien des routes européennes contribueraient à un tiers de tous les accidents chaque année.

Boulevard cauchemardesque

Pour trouver une parade au problème, Ford a créé, dans son centre de test de Lommel, en Belgique, une portion routière de 1,9 km de long qui reproduit avec précision certaines des pires imperfections routières au monde. Un tronçon diabolique qui doit aider les ingénieurs à créer des châssis plus robustes et à développer de nouvelles innovations pour permettre aux véhicules de la marque de résister à tout ! Ce boulevard cauchemardesque fait partie des 80 kilomètres de pistes dont dispose ce centre d’essai. Il intègre des trous en tout genre et simule plus de 100 dangers provenant des routes de 25 pays à travers le monde.

JPEG - 708.8 ko
… et des pavés du monde entier.

Les ingénieurs étudient régulièrement les nouvelles dégradations potentielles à inclure à cette installation. Utilisant un équipement similaire à celui dont se servent les sismologues pour étudier les tremblements de terre, les ingénieurs de Ford arpentent les nids-de-poule à des vitesses allant jusqu’à 70 km/h et enregistrent, grâce à une série de capteurs, les charges exercées et les efforts qu’elles demandent aux suspensions et aux différents composants. Et cela sur des surfaces aussi diverses que les gros pavés de Belgique, les petits pavés parisiens ou les ralentisseurs hors norme du Brésil.

Le Transit à l’essai

Tous les véhicules Ford pour l’Europe sont testés sur ce site belge, où les ingénieurs et les pilotes d’essai couvrent plus de 6 millions de kilomètres chaque année. Récemment, des pilotes d’essai ont conduit le tout nouveau Transit plus de 5 000 fois dans le cadre d’un régime d’essai conçu pour simuler une utilisation de dix ans en seulement six mois.
Les installations de Lommel permettent également de tester les véhicules sur un circuit à grande vitesse, dans des bains de sel et de boue et de mener des tests de corrosion dans des chambres très humides. Divers prototypes sont également entraînés dans le monde entier à des températures allant de – 40 °C à + 40 °C.

Mots clefs associés à cet article : Ford

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • L’hydrogène : la piste oubliée de la transition énergétique
    L’hydrogène : la piste oubliée de la transition énergétique
  • Ford conçoit une casquette connectée anti-somnolence
    Ford conçoit une casquette connectée anti-somnolence
  • Audi accélère sur les carburants de synthèse
    Audi accélère sur les carburants de synthèse
  • BorgWarner dévoile sa suralimentation à deux turbo à géométrie variable
    BorgWarner dévoile sa suralimentation à deux turbo à géométrie variable
  • Renault vers la conduite autonome du niveau d’un pilote professionnel
    Renault vers la conduite autonome du niveau d’un pilote professionnel
  • BASF présente le premier polyamide semi-transparent
    BASF présente le premier polyamide semi-transparent
  • Valeo dévoile son savoir-faire à l’ITS de Montréal
    Valeo dévoile son savoir-faire à l’ITS de Montréal
  • NTN-SNR fait varier la tension de la courroie d’accessoires
    NTN-SNR fait varier la tension de la courroie d’accessoires
  • Toshiba promet une recharge en six minutes pour 2019
    Toshiba promet une recharge en six minutes pour 2019
  • La Technologie Smartrix d’Osram équipe la Jaguar E-Pace
    La Technologie Smartrix d’Osram équipe la Jaguar E-Pace
  • BorgWarner optimise la motricité du Range Rover Velar
    BorgWarner optimise la motricité du Range Rover Velar
  • Champion Lubes répond à l’attente des nouveaux moteurs essence de GM
    Champion Lubes répond à l’attente des nouveaux moteurs essence de GM
  • BMW intègre Alexa d’Amazon à ses véhicules
    BMW intègre Alexa d’Amazon à ses véhicules
  • Total Quartz ART au service des moteurs exigeants
    Total Quartz ART au service des moteurs exigeants
  • Hella numérise l’éclairage avec des projecteurs à cristaux liquides
    Hella numérise l’éclairage avec des projecteurs à cristaux liquides

Newsletter
Recherche