G-Truck : Groupauto rachète la plate-forme Gallays

Publié le par .

Jean-Claude Gallays aux côtés de Jean-François Bernard.
Jean-Claude Gallays aux côtés de Jean-François Bernard.

Les rumeurs couraient depuis déjà quelques jours, c’est désormais officiel : Groupauto vient de signer le rachat de son distributeur Gallays, situé à Saint-Ouen-l’Aumône, dans le Val-d’Oise. L’acquisition de la plate-forme technique spécialisée dans le freinage a été finalisée ce 12 novembre et annoncée à l’ensemble du réseau G-Truck/Top Truck, réuni à Lyon ce 16 novembre à l’occasion d’une convention organisée en préambule de Solutrans.

Gallays, un pilier du réseau G-Truck

Créée en 1965, la société Gallays fait partie des adhérents historiques du groupement. Elle en était également l’un des principaux distributeurs avec un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros et un portefeuille de 500 clients dans l’Hexagone. Pour Jean-François Bernard, directeur des réseaux G-Truck et Top Truck, le rachat de la plate-forme apparaissait donc comme une évidence. « Il y avait dans cette affaire un véritable savoir-faire qu’on souhaitait conserver », explique-t-il.

De son côté, Jean-Claude Gallays n’a jamais envisagé de céder ses activités à un autre groupement, rappelant qu’il s’était engagé auprès de Jean-Jacques Lafont, président d’Alliance Automotive, à confier à Groupauto les rênes de son entreprise à son départ. « Il y avait entre nous une parole d’homme et je m’y suis tenu », précise le gérant, qui fera bientôt valoir ses droits à la retraite.

Un maillage de plates-formes régionales

Aujourd’hui bouclé, le rachat de Gallays va permettre au réseau G-Truck de revoir sa stratégie logistique sur le territoire. Le groupement compte désormais deux plates-formes avec sa base logistique au Rheu (où une partie du stock de Saint-Ouen-l’Aumône sera transféré) et souhaite poursuivre cette démarche en étoffant son maillage régional. « C’est un maillon de plus, et je n’y étais pas favorable jusqu’ici… Mais c’est une demande du marché qui réclame du H + 4 », souligne Jean-François Bernard.

Dans la région Rhône-Alpes, G-Truck pourrait notamment s’appuyer sur son distributeur Pavi, localisé à Saint-Priest. Reste à trouver deux autres points d’ancrage dans l’Est et l’Ouest, pour appuyer la base au Rheu. « Ce sont des questions que nous devrons nous poser très prochainement », conclut le responsable des réseaux G-Truck et Top Truck.

Mots clefs associés à cet article : Solutrans, Groupauto, G-Truck, Top Truck

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Euromaster déploie son concept Satellite Stores
    Euromaster déploie son concept Satellite Stores
  • Alliance se mobilise pour la formation des jeunes
    Alliance se mobilise pour la formation des jeunes
  • Point S ouvre deux nouveaux centres dans l’Ouest
    Point S ouvre deux nouveaux centres dans l’Ouest
  • AD Poids Lourds récupère une partie des activités du Groupe Laurent
    AD Poids Lourds récupère une partie des activités du Groupe Laurent
  • G-Truck et MPTruck s’allient à Koni
    G-Truck et MPTruck s’allient à Koni
  • TVI renforce son maillage
    TVI renforce son maillage
  • AD Fichou : 500ème adhérent Alltrucks
    AD Fichou : 500ème adhérent Alltrucks
  • Alliance Automotive s’installe au Castellet
    Alliance Automotive s’installe au Castellet
  • TVI : la logistique comme moteur
    TVI : la logistique comme moteur
  • Vulco, au service des flottes
    Vulco, au service des flottes
  • Profil+ veut faire rouler les camions avec Track+
    Profil+ veut faire rouler les camions avec Track+
  • Fraikin teste le porteur recycleur de déchets
    Fraikin teste le porteur recycleur de déchets
  • Autodistribution redynamise son activité VI
    Autodistribution redynamise son activité VI
  • Vulco professionnalise son approche flotte
    Vulco professionnalise son approche flotte
  • Hydroparts lance ses magasins mobiles
    Hydroparts lance ses magasins mobiles

Newsletter
Recherche