GNV : le biogaz appuyé par le Gouvernement

Publié le par .

Élisabeth Borne, ministre des Transports, a émis des signaux favorables au développement des véhicules roulant au GNV. Les objectifs fixés par son ministère et les acteurs de la filière à l’horizon 2030 sont ambitieux : déploiement d’un parc au gaz et des stations-services idoines.

Le 11 janvier 2018, des industriels représentatifs de la filière du GNV et du bioGNV en France ont participé à une réunion de travail avec Élisabeth Borne, ministre des Transports.
Le 11 janvier 2018, des industriels représentatifs de la filière du GNV et du bioGNV en France ont participé à une réunion de travail avec Élisabeth Borne, ministre des Transports.

L’AFGNV (Association française du gaz naturel pour véhicules) se félicite de sa réunion de travail qui s’est tenue le 11 janvier dernier avec les acteurs de la filière GNV et bioGNV et la ministre des Transports, Élisabeth Borne.

Cette dernière a notamment mis en avant la nécessité écologique du développement de ce carburant et du déploiement du biogaz. « Le GNV permet de fortes réductions d’émissions de particules fines et de NOx mais il ne permettra pas, sans biogaz, d’atteindre nos objectifs climatiques. Il est nécessaire d’aller plus loin, plus vite, pour développer la production du biogaz. Je crois beaucoup à la filière GNV et j’ai la certitude qu’ensemble nous réussirons à atteindre nos objectifs de mobilité propre », a-t-elle déclaré.

Pour ce faire, le Gouvernement a notamment émis des annonces réjouissant les acteurs de la filière. Ainsi la loi de finances 2018 prévoit-elle le gel de la taxe carburant pour le GNV jusqu’en 2022 et la reconduction, jusqu’en 2019, du dispositif de suramortissement pour l’achat de véhicules GNV. Par ailleurs l’Ademe lance un appel à projets GNV dont huit lauréats seront accompagnés pour créer cent nouvelles stations et mettre en service 2 100 véhicules équivalents poids lourds.

Un parc PL au GNV important d’ici à 2030

Ces mesures interviennent dans un état des lieux plutôt positif pour l’association, notamment en ce qui concerne le rythme d’ouverture des stations, passé d’une par mois en 2016 à cinq par mois en 2018 déjà programmées. En effet, si l’augmentation du parc est envisagée, elle passe nécessairement par celle de stations-service adaptées. C’est pourquoi, il est prévu en 2030, le déploiement de 2 000 d’entre elles.

Enfin, l’AFGNV a proposé le « déploiement massif » du GNV. Entendre par là atteindre 50 000 véhicules lourds alimentés à 20 % par du gaz renouvelable d’ici à cinq ans, puis 220 000 véhicules lourds et 250 000 utilitaires alimentés à 40 % par du gaz renouvelable à l’horizon 2030.

Mots clefs associés à cet article : Poids lourd, Environnement, Règlementation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Toyota lance un premier bus de série à hydrogène
    Toyota lance un premier bus de série à hydrogène
  • Moteur MAN D08 « full » SCR
    Moteur MAN D08 « full » SCR
  • Transpolis : FFC devient actionnaire de la ville laboratoire
    Transpolis : FFC devient actionnaire de la ville laboratoire
  • BorgWarner électrifie le bus hybride de Scania avec sa technologie HVH
    BorgWarner électrifie le bus hybride de Scania avec sa technologie HVH
  • Chéreau présente la première semi-remorque multiplexée
    Chéreau présente la première semi-remorque multiplexée
  • Total investit dans le transport routier de marchandise avec OnTruck
    Total investit dans le transport routier de marchandise avec OnTruck
  • Renault Trucks vise 13 % d’économie avec son projet Falcon
    Renault Trucks vise 13 % d’économie avec son projet Falcon
  • MAN développe la motorisation hybride
    MAN développe la motorisation hybride
  • ZF et e.GO Mobile AG s’associent pour les transports de demain
    ZF et e.GO Mobile AG s’associent pour les transports de demain
  • Volvo Trucks teste la collecte autonome des ordures
    Volvo Trucks teste la collecte autonome des ordures
  • Volvo Trucks entretient la vigilance
    Volvo Trucks entretient la vigilance
  • Les motoristes de Renault Trucks séduits par l’impression 3D Métal
    Les motoristes de Renault Trucks séduits par l’impression 3D Métal
  • Toyota veut concevoir un camion à hydrogène
    Toyota veut concevoir un camion à hydrogène
  • Un véhicule de protection sans chauffeur pour les autoroutes
    Un véhicule de protection sans chauffeur pour les autoroutes
  • Dhollandia pousse encore plus loin la protection de ses équipements
    Dhollandia pousse encore plus loin la protection de ses équipements

Newsletter
Recherche