Goodyear lance des véhicules à trois roues électriques

Publié le par .

Le manufacturier Goodyear s’essaye à la fabrication de véhicules avec l’E-Gos, une nouvelle gamme de solutions de mobilité électrique destinées à un usage urbain.

L'e-Go 2 peut atteindre une vitesse de 45 km/h.
L'e-Go 2 peut atteindre une vitesse de 45 km/h.

C’est pour séduire une clientèle de « citadins et de passionnés d’activités en plein air » que Goodyear a mis au point sa première gamme de véhicules électriques, l’E-Gos. Le manufacturier se fait donc constructeur avec deux modèles à trois roues, l’e-Go 1 et l’e-Go 2. Léger, pliable et facile à transporter, le premier peut se conduire debout pour une conduite dynamique et adaptée à un environnement hyper-urbain. De son côté, le Goodyear e-Go 2 se veut plus stable et puissant avec sa conduite en position assise. Il bénéficie d’un système d’amortisseur de chocs pour garantir à son conducteur un maximum de confort.

JPEG - 52.1 ko
L’e-Go 1 et son grand frère seront disponibles mi-juillet.
Les deux véhicules sont équipés d’une batterie lithium facilement rechargeable qui leur assure une autonomie de 100 kilomètres. « Ces véhicules modernes et tendance suivent l’héritage industriel et d’innovation Goodyear. Ils sont la figure de proue green de la marque », déclare l’équipementier dans un communiqué. L’e-Go 1 sera commercialisé à 2 995 euros tandis que l’e-Go 2 sera mis en vente à environ 4 595 euros.

Mots clefs associés à cet article : Goodyear, Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome

Newsletter
Recherche