Google travaille sur une carrosserie "ramollie"

Publié le par .

Google annonce le dépôt d’un brevet via sa filiale Waymo en charge des voitures autonomes concernant un dispositif original capable de modifier la rigidité de la carrosserie d’un véhicule en cas d’impact.

Google travaille sur une carrosserie

La technologie ayant permis à Waymo de déposer un brevet à l’USPTO (bureau américain des brevets et des marques) repose sur le concept d’une carrosserie en deux parties soutenues par des câbles, tringles et ressorts aptes à modifier la tension de surface. Grace à ce dispositif, la carrosserie peut être rigidifiée ou à l’inverse « ramollie » à la demande pour limiter les conséquences d’un impact avec un piéton, par exemple.

Partant du principe que la force de l’impact détermine souvent l’ampleur des dégâts causés lors d’un accident, le dispositif s’appuie sur des capteurs, qui, lorsqu’ils détectent l’imminence d’un choc avec un objet, commande via un calculateur, la modification de la tension de la carrosserie. Une fonction vitale en cas de choc qui permet d’épouser la forme d’un corps, celui d’un cycliste ou d’un piéton par exemple mais dangereuse en cas d’impact avec un objet dur ou un autre véhicule. Pour cette raison, Waymo travaille pour permettre au futur véhicule autonome de déterminer si l’objet rencontré est un autre véhicule afin, au contraire, de rigidifier la carrosserie pour préserver ses occupants.

Mots clefs associés à cet article : Google

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome

Newsletter
Recherche