Hydroparts lance ses magasins mobiles

Publié le par .

Le réseau de franchises va déployer un service de magasin mobile dans l’optique d’apporter à ses membres une nouvelle source de développement. En parallèle, Hydroparts prévoit de diversifier sa stratégie en recrutant dès 2018 une dizaine d’ateliers en propre.

Michaël Laragné, présente à Solutrans les perspectives d'évolution du réseau qu'il dirige.
Michaël Laragné, présente à Solutrans les perspectives d'évolution du réseau qu'il dirige.

Hydroparts Assistance, le réseau spécialisé dans l’entretien et la réparation de hayons élévateurs, développe l’activité de ses franchisés en lançant un service de magasin mobile. L’objectif ? Permettre à ses 20 franchisés la livraison sur site de pièces détachées multimarques. Le réseau du groupe Dhollandia entend ainsi toucher les transporteurs dotés d’ateliers intégrés. « La livraison de pièces est également un moyen de conquête pour la réparation et l’entretien  » explique Michael Laragné, directeur général du réseau.

En France le parc doté de hayons élévateurs est évalué à 200 000 véhicules. « Nos franchisés couvrent environ 10 % du parc et l’on estime à 100 euros par an le budget attribué aux pièces par hayon  » détaille le dirigeant. Soit une perspective de croissance non négligeable. Ainsi, au-delà du service d’atelier mobile, les indépendants disposeront donc de 300 références dans leur camions pour livrer les transporteurs dans les 60 départements que le réseau couvre actuellement.

Par ailleurs, le réseau de franchise souhaite étendre son maillage. Hydroparts Assistance qui souhaite couvrir tous les départements nationaux, entend ainsi pallier l’absence de ses franchisés notamment en Bretagne (en l’occurrence dans le Finistère et en Ille-et-Vilaine), dans le centre et à l’est de la France.

Des ateliers en propre

Pour ce faire le réseau va lancer dès 2018 le recrutement de 10 ateliers intégrés. Fonctionnant depuis sa création en 2010 exclusivement sous le concept de franchise, Hydroparts Assitance va disposer de ses opérateurs intégrés et autofinancés pour devenir ainsi un réseau mixte. Testés à Blois et à Orléans depuis juillet 2017, les ateliers ont satisfait le dirigeant du réseau : « Nous pensions qu’ils mettraient plus de temps que les franchises à atteindre une certaine rentabilité. Ce n’est pas le cas, en quatre mois, ils ont des rendements équivalents aux franchises  » informe Michaël Laragné.

Les ateliers mobiles du réseau réalisent un chiffre d’affaires « compris entre 150 et 200 000 euros par camion », ce qui peut attirer de nombreux entrepreneurs. Ces derniers disposent d’une formation technique de 6 semaines. « La difficulté est d’avoir des profils à la fois technique et de commerçant » conclut Michaël Laragné.

Mots clefs associés à cet article : Hydroparts Assistance, Poids lourd

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Un « one stop services » s’implante à Lyon Saint-Priest
    Un « one stop services » s’implante à Lyon Saint-Priest
  • Un 100e adhérent pour Alltrucks
    Un 100e adhérent pour Alltrucks
  • Euromaster déploie son concept Satellite Stores
    Euromaster déploie son concept Satellite Stores
  • Alliance se mobilise pour la formation des jeunes
    Alliance se mobilise pour la formation des jeunes
  • Point S ouvre deux nouveaux centres dans l’Ouest
    Point S ouvre deux nouveaux centres dans l’Ouest
  • AD Poids Lourds récupère une partie des activités du Groupe Laurent
    AD Poids Lourds récupère une partie des activités du Groupe Laurent
  • G-Truck et MPTruck s’allient à Koni
    G-Truck et MPTruck s’allient à Koni
  • TVI renforce son maillage
    TVI renforce son maillage
  • AD Fichou : 500ème adhérent Alltrucks
    AD Fichou : 500ème adhérent Alltrucks
  • Alliance Automotive s’installe au Castellet
    Alliance Automotive s’installe au Castellet
  • TVI : la logistique comme moteur
    TVI : la logistique comme moteur
  • Vulco, au service des flottes
    Vulco, au service des flottes
  • Profil+ veut faire rouler les camions avec Track+
    Profil+ veut faire rouler les camions avec Track+
  • Fraikin teste le porteur recycleur de déchets
    Fraikin teste le porteur recycleur de déchets
  • Autodistribution redynamise son activité VI
    Autodistribution redynamise son activité VI

Newsletter
Recherche