IDLP et Atac donnent naissance à Alternative Autoparts

Publié le par .

Libéré du contrat qui le liait à Précisium, IDLP passe à l’offensive et annonce la création, aux côtés du groupe Atac, d’Alternative Autoparts. Le groupement veut proposer une nouvelle voie dans le paysage de la distribution de pièces.

De g. à d. : Patrick Gauvent, Julien Lefort, Fabrice Godefroy et Frédéric Derouck.
De g. à d. : Patrick Gauvent, Julien Lefort, Fabrice Godefroy et Frédéric Derouck.

L’alternative, c’est le maître mot de la nouvelle entité créée par IDLP et Atac. Les deux groupes viennent en effet d’officialiser le lancement de leur groupement, baptisé Alternative Autoparts. Destiné aux distributeurs qui souhaitent pérenniser leur indépendance et reprendre en main leur stratégie d’achat et d’animation, ce nouveau groupe veut se distinguer par son positionnement technique.

Alternative Autoparts s’appuiera à ses débuts sur les 35 points de vente de ses deux fondateurs, qui représentent un chiffre d’affaires consolidé d’environ 126 millions d’euros, dont 110 millions d’euros pour IDLP (hors PAP). L’équipe dirigeante d’Alternative Autoparts sera composée de Fabrice Godefroy, qui occupe les fonctions de directeur général, Julien Lefort (directeur général adjoint) et Frédéric Derouck (directeur associé). L’organisation est placée sous la direction opérationnelle de Patrick Gauvent, ancien directeur des ventes de Tenneco France. Quant à la présidence du groupement, elle sera assurée par Patrice Godefroy.

Alternative Autoparts rejoint Autolia et Temot International

JPEG - 58.1 ko
Le logo d’Alternative Autoparts.
Pour défendre ses intérêts sur le plan international, Alternative Autoparts a décidé de rallier Autolia (Agra, Flauraud et Temot France) et Temot International. Le groupement vient ainsi prendre le relais de Précisium/Gefa, qui avait quitté Autolia en 2013 à la suite de son intégration dans Alliance Automotive Group. Outre les plates-formes d’IDLP et d’Atac, Alternative Autoparts pourra ainsi s’appuyer sur la centrale logistique de Meyzieu (Rhône) et ses 18 000 m2 de stockage.

Promouvant une meilleure transparence dans les relations liant adhérents, groupements et fournisseurs partenaires, Alternative Autoparts ambitionne de séduire les grossistes en quête d’indépendance.

« Dans notre aventure, nous voulons nous associer à des sociétés qui ont à leur tête des entrepreneurs de notre génération partageant notre vision à long terme » explique Fabrice Godefroy. Ce sont ces valeurs qui ont d’ailleurs conduit le dirigeant du groupe IDLP à se rapprocher d’Atac. Le groupe familial, installé dans le Loiret, faisait partie des rares opérateurs encore indépendants sur le marché et s’était déjà rapproché d’IDLP à travers l’association Diéséliste de France. « Nous nous connaissons depuis des années, confirme Fabrice Godefroy. C’est aussi un diéséliste et c’est le seul indépendant de cette taille avec lequel nous pouvions démarrer cette aventure. »

Un nouveau réseau de garages : Technicar

JPEG - 134.2 ko
Fabrice et Patrice Godefroy, les dirigeants du groupe IDLP.
Pour les deux partenaires, il était notamment indispensable de déployer leur propre réseau de garages. Nommée Technicar, cette nouvelle enseigne sera développée aux côtés du réseau Bosch Car Service, qu’anime déjà IDLP. « Bosch Car Service est à mes yeux le seul équivalent au réseau constructeur. Pour les garages qui n’ont pas l’envie ou les moyens de rallier l’enseigne de l’équipementier, nous leur proposerons de rejoindre Technicar, qui a une véritable dimension technique et services », précise le directeur général du groupement.

Assurant bénéficier du soutien des équipementiers, Alternative Autoparts démarrera son recrutement dans les prochains jours. Dans un marché concurrentiel, où doivent déjà cohabiter les groupes Autodistribution, Groupauto, Précisium/Gefa ou encore Nexus Automotive, le nouveau groupement veut avancer à son rythme, sans nécessairement prospecter du côté des réseaux concurrents… « Le but n’est pas de déshabiller Paul pour habiller Jacques. On ne s’est d’ailleurs pas fixé d’objectif. Nous voulons convaincre avec nos valeurs et nos forces », conclut Fabrice Godefroy.

Mots clefs associés à cet article : IDLP, Alternative Autoparts

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Amerigo International nomme Fabien Moebs pour développer l’activité
    Amerigo International nomme Fabien Moebs pour développer l’activité
  • Pièces d’occasion : le transport en question
    Pièces d’occasion : le transport en question
  • Roady s’allie à Alliance Automotive pour la pièce de réemploi
    Roady s’allie à Alliance Automotive pour la pièce de réemploi
  • Flauraud étend son maillage dans le Sud-Est avec A.I.D.
    Flauraud étend son maillage dans le Sud-Est avec A.I.D.
  • Autodis (Autodistribution) : après la Bourse, les obligations
    Autodis (Autodistribution) : après la Bourse, les obligations
  • Pièces de carrosserie : la Feda redemande la fin au monopole
    Pièces de carrosserie : la Feda redemande la fin au monopole
  • Les ventes de pièces techniques progressent chez Autolia Group
    Les ventes de pièces techniques progressent chez Autolia Group
  • Autolia Group fait évoluer ses solutions digitales
    Autolia Group fait évoluer ses solutions digitales
  • Le nouveau visage de Flauraud
    Le nouveau visage de Flauraud
  • Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
    Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
  • Alternative Autoparts s’installe à Nancy
    Alternative Autoparts s’installe à Nancy
  • Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
    Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
  • Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
    Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
  • [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
    [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
  • Le Golda récompense les meilleures pratiques
    Le Golda récompense les meilleures pratiques

Newsletter
Recherche