IDLP roule toujours au diesel

Publié le par .

IDLP roule toujours au diesel

Les journées portes ouvertes ont attiré les foules chez IDLP. Près de 400 personnes ont assisté aux rencontres organisées fin mai par le distributeur stockiste, spécialiste de l’injection essence et diesel, sur ses trois sites franciliens : Fresnes (IDLP), Gennevilliers (NED) et Choisy-le-Roi (CPA).

Un taux de participation de 70% qui traduit un engouement certain des équipementiers et grossistes pour cet événement. « C’est un rituel annuel que nous avons instauré et qu’attendent nos clients. Il y a peu de lieux de rencontres informelles qui réunissent les équipementiers, les distributeurs et les garages », confirme Fabrice Godefroy, directeur général du groupe familial.

Pour la société fondée en 1946, ces soirées sont également l’occasion de rappeler son expertise. Si l’opérateur recense pas moins de 180 000 références sur ses dix sites, il n’a pas pour autant trahi ses origines et continue de miser sur l’injection.

IDLP assure ainsi un support quotidien à ses clients grâce à son centre d’appel ainsi qu’à deux bureaux dédiés à la hotline et au SAV. Il bénéficie également d’ateliers spécialisés dans la réparation de pompes et d’injecteurs Common Rail ou encore dans les systèmes chronotachygraphes numériques et analogiques. Tous sites confondus, ce sont 37 bancs d’essais diesel et 70 techniciens, dont 35 « diésélistes », qui exercent chaque jour dans ces ateliers.

JPEG - 198.4 ko
Fabrice Godefroy, directeur général du groupe IDLP.
Quant au futur de la filière, IDLP demeure confiant malgré les débats qui animent le sommet de l’État. Si le gouvernement réfléchit à revoir la politique de soutien du « tout diesel », le distributeur entend lutter contre les idées reçues et vante les évolutions d’une motorisation qui s’est considérablement améliorée ces dernières années.

« Je suis confiant. Les moteurs diesel actuels ont déjà significativement réduit leurs niveaux d’émissions polluantes. Les nouvelles technologies permettront aux véhicules de demain d’abaisser davantage ces seuils, en particulier, pour les oxydes d’azote et les particules », affirme Fabrice Godefroy. IDLP devrait donc carburer encore longtemps au diesel.

Mots clefs associés à cet article : IDLP

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodis suspend son introduction en Bourse
    Autodis suspend son introduction en Bourse
  • Alternative Autoparts : une première convention sous l’angle de la technique
    Alternative Autoparts : une première convention sous l’angle de la technique
  • Otop, la mise en orbite se poursuit
    Otop, la mise en orbite se poursuit
  • Hausse des prix à la pompe : le CNPA explique
    Hausse des prix à la pompe : le CNPA explique
  • L’analyse prédictive au service de la distribution
    L’analyse prédictive au service de la distribution
  • Autodis grossit en Italie
    Autodis grossit en Italie
  • Autodistribution lance une nouvelle gamme de pièces techniques Isotech
    Autodistribution lance une nouvelle gamme de pièces techniques Isotech
  • L’avenir de la distribution de pièces se dessine à #Connect Aftermarket
    L’avenir de la distribution de pièces se dessine à #Connect Aftermarket
  • Amerigo International est lancé
    Amerigo International est lancé
  • Total Lubrifiants renforce son partenariat avec Nexus
    Total Lubrifiants renforce son partenariat avec Nexus
  • Pièces de réemploi : les ambitions de FRPA
    Pièces de réemploi : les ambitions de FRPA
  • Goodyear et Bridgestone mutualisent leur distribution
    Goodyear et Bridgestone mutualisent leur distribution
  • Autodis amorce son introduction en bourse
    Autodis amorce son introduction en bourse
  • OTOP recrute en région
    OTOP recrute en région
  • Alternative Autoparts renforce son maillage
    Alternative Autoparts renforce son maillage

Newsletter
Recherche