Indra veut structurer le marché de la pièce de réemploi

Publié le par .

Le recycleur automobile Indra, détenu à parts égales par Renault et Suez, lance toute une série de mesures commerciales pour satisfaire les réparateurs et carrossiers, encore trop peu convaincus du recours à la pièce de réemploi.

Indra lance trois gammes de pièces de réemploi.
Indra lance trois gammes de pièces de réemploi.

Indra automobile recycling, qui souhaite accroître le recours à la pièce de réemploi (PRE) par les ateliers, renforce son offre commerciale pour faire face aux réticences des réparateurs et des carrossiers. Ces derniers se disent, en effet, quelquefois surpris par la mauvaise qualité des pièces d’occasion, qui nécessitent alors un travail supplémentaire non prévu à la commande. Le recycleur automobile, de son côté, entend se poser comme un acteur sérieux et espère atteindre ses objectifs annoncés en début d’année : faire passer la pièce d’occasion de 2 % sur le marché de la pièce de rechange à 6 ou 10 % sur l’année 2017.

Indra lance ainsi officiellement trois gammes de PRE, dont les tarifs seront adaptés à la qualité des pièces. Les réparateurs et carrossiers pourront commander auprès des centres VHU partenaires d’Indra la gamme Premium, qui répond à un cahier des charges exigeant, la gamme Medium, dont la qualité est intermédiaire avec un prix plus abordable, et enfin la gamme Eco, de moindre qualité et disponible à des prix attractifs.

Satisfait ou remboursé

Grâce à sa plate-forme en ligne Précis, Indra facilite également le paiement des transactions en lançant une option de règlement à trente jours. L’utilisateur a ainsi accès à une solution de paiement permettant de valider les prélèvements en ligne à cette échéance. Et pour garantir la bonne évaluation de la gamme commandée, Indra met en place un système de notation qui offre à l’acheteur la possibilité de suspendre le paiement dans un délai de huit à dix jours si les pièces livrées ne sont pas conformes à la qualité annoncée.

Le recycleur automobile, par l’intermédiaire de son directeur général, Loïc Bey-Rozet, sera présent au Salon Equip Auto. Il y rencontrera les réparateurs et leur présentera ses offres, notamment un catalogue de plus de 200 000 pièces de carrosserie et de mécanique.

Mots clefs associés à cet article : Distribution pièces, Recyclage

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • OTOP atteint les 31 centres de service
    OTOP atteint les 31 centres de service
  • Nexus Automotive International fête ses cinq ans
    Nexus Automotive International fête ses cinq ans
  • Mec-Diesel rachète Moteurs Diesel Distribution
    Mec-Diesel rachète Moteurs Diesel Distribution
  • Alliance Automotive Group reprend le groupe Partspoint
    Alliance Automotive Group reprend le groupe Partspoint
  • Le Gouvernement met fin au monopole sur les pièces de carrosserie
    Le Gouvernement met fin au monopole sur les pièces de carrosserie
  • Le Gouvernement envisage une libéralisation des pièces captives automobiles
    Le Gouvernement envisage une libéralisation des pièces captives automobiles
  • Back2Car : AAG assoie ses positions sur le marché de la pièce d’occasion
    Back2Car : AAG assoie ses positions sur le marché de la pièce d’occasion
  • Renovatio lance un groupement de distributeurs dédié aux véhicules classiques
    Renovatio lance un groupement de distributeurs dédié aux véhicules classiques
  • Automotor lance sa MDD AF en France
    Automotor lance sa MDD AF en France
  • Amerigo International poursuit son développement
    Amerigo International poursuit son développement
  • Nexus engage un partenariat avec le chinois JD.com
    Nexus engage un partenariat avec le chinois JD.com
  • Nexus accueille six nouveaux membres
    Nexus accueille six nouveaux membres
  • Alternative Autoparts signe son 55e adhérent
    Alternative Autoparts signe son 55e adhérent
  • L’Agra  se déploie à Lille
    L’Agra se déploie à Lille
  • Parts Holding Europe : Christophe Boutemy succède à Christian Amirault aux achats
    Parts Holding Europe : Christophe Boutemy succède à Christian Amirault aux achats

Newsletter
Recherche