[Infographie] Le contrôle technique en mai prochain

Publié le par .

À partir du 20 mai 2018, une nouvelle directive européenne entrera en vigueur pour le contrôle technique. Infographie des principaux changements (source : Dekra).

Plus que le nombre de points de contrôle, c’est en réalité la façon de contrôler le véhicule qui évoluera, avec une évaluation plus fine des risques pour la sécurité et l’environnement.

Les points de contrôle passeront de 123 à 133. À ne pas confondre avec les défaillances, 610 pourront être relevées, contre 410 défauts aujourd’hui. Les défauts deviennent des défaillances et se segmentent en trois niveaux : mineur (140), majeur (341) et critique (129). Le véhicule inspecté ne peut plus rouler à partir de minuit le jour du contrôle s’il présente une défaillance critique, et la contre-visite est à réaliser dans un délai de deux mois. Il y aura deux résultats possibles : « favorable » si aucune défaillance majeure ou critique n’est relevée ; « défavorable » pour défaillance majeure ou critique, avec obligation de contre-visite.

Le contrôle sera plus long car le nombre de points augmente. En outre, les contrôleurs devront déterminer la gravité de la défaillance parmi un nombre de constats en forte augmentation. La durée des contre-visites va augmenter. Le tarif devrait être de l’ordre de 20 à 30 euros selon les centres et la nature de la contre-visite. Le prix du contrôle devrait, quant à lui, grimper de 15 à 20 % en moyenne.




Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autoeco se colle au « décret 5 flux »
    Autoeco se colle au « décret 5 flux »
  • KG Protech forme les techniciens à distance
    KG Protech forme les techniciens à distance
  •  Claude Cham nouveau président de la Fiev
    Claude Cham nouveau président de la Fiev
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
  • WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
    WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
  • ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
    ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
  • Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
    Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
  • Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
    Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
  • + 36% de véhicules électriques en février 2019
    + 36% de véhicules électriques en février 2019
  • Solware Auto va développer son DMS Winmotor Next en Europe
    Solware Auto va développer son DMS Winmotor Next en Europe
  • L’Apam plaide pour une mobilité abordable, pérenne et équitable
    L’Apam plaide pour une mobilité abordable, pérenne et équitable
  • Flexfuel confirme sa troisième homologation
    Flexfuel confirme sa troisième homologation
  • L’éco-maintenance s’invite dans les ateliers
    L’éco-maintenance s’invite dans les ateliers
  • Daf Conseil forme à la dépollution moteur
    Daf Conseil forme à la dépollution moteur
  • Le projet Lowbrasys propose un freinage propre
    Le projet Lowbrasys propose un freinage propre

Newsletter
Recherche