Ingersoll Rand place le serrage sous protection

Publié le par .

Pour contrer la réputation malheureusement justifiée de la mauvaise utilisation des outils énergisés au serrage et de l’effet destructeur qu’elle peut occasionner, Ingersoll Rand lance une clé à choc électrique doté d’un dispositif de serrage limité.

JPEG - 216.8 ko
Un couple de décollement de 750 Nm généré par une machine de 2,3 kg
Pour répondre à la productivité exigée des mécaniciens dans l’atelier, bon nombre d’entre eux utilise au quotidien des outils énergisés tel que la clé à chocs. Très performant cet outil dispose d’une puissance qui, lors quel est utilisé au serrage sans modération, peut fragiliser la visserie. Pour empêcher, l’opérateur d’en arriver là, Ingersoll Rand enrichie sa gamme électrique IQv20 de deux nouvelles machines.

Proche des puissances affichées par les machines pneumatiques, les clés à chocs électriques W5132 (entrainement 3/8’’) et W5152 (entrainement ½’’) disposent d’un couple maximal au desserrage de 500 Nm (décollement à 750 Nm) pour un poids n’excédant pas 2,3 kg. Compatible avec toutes les batteries IQv20-20 volts de la marque, ces machines revendiquent le meilleur rapport poids-puissance de toutes les clés à chocs sans fil du marché dans leur catégorie mais surtout un innovant dispositif permettant de limiter la puissance au serrage.

JPEG - 293.8 ko
4 réglages distinctes pour 4 utilisations complémentaires

Un serrage à la carte
Pour cela l’outil embarque une commande sélective à 4 positions :
- Puissance maximale : sur cette position, plutôt réservée aux serrages sur de forts diamètres, la machine délivre un couple de 460 Nm.
- Puissance moyenne : sur cette position, la machine se limite automatiquement à un serrage allant jusqu’à 325 Nm. lorsque l’application ne nécessite pas un régime de couple maximal.
- Serrage à la clé : sur cette position, l’opérateur a l’assurance comme lorsqu’il serre une pièce avec une clé de ne pas dépasser un couple compris entre 13 et 33 Nm.
- Serrage à la main : sur cette position, la machine fonctionne à une vitesse de rotation réduite (max 800 tr/min) et s’immobilise dès que le serrage atteint un couple maximum de 3 à 12 Nm.

Enfin les deux nouvelles clés à chocs embarquent une lampe led de travail de 90 lumens dont l’anneau de lumière à 360 degré et sans ombre peut-être désactivée ou fonctionner selon 3 niveaux de puissance.

Mots clefs associés à cet article : Ingersoll Rand

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Capelec s’attaque à l’opacité des vitrages
    Capelec s’attaque à l’opacité des vitrages
  • L’aspirateur en boîte de Festool
    L’aspirateur en boîte de Festool
  • SAM combat le sur-serrage
    SAM combat le sur-serrage
  • Würth sort une riche mallette de connectique
    Würth sort une riche mallette de connectique
  • 54 volts : le nouveau standard de DeWalt
    54 volts : le nouveau standard de DeWalt
  • Bosch étend sa charge à induction sur l’électroportatif 10,8 V
    Bosch étend sa charge à induction sur l’électroportatif 10,8 V
  • Chargeur premium chez Gys
    Chargeur premium chez Gys
  • Sata prend les airs
    Sata prend les airs
  • Wera retient la vis
    Wera retient la vis
  • Baladeuse design chez Förch
    Baladeuse design chez Förch
  • Ingersoll Rand miniaturise ses clés à chocs
    Ingersoll Rand miniaturise ses clés à chocs
  • King Tony revisite la clé à œil
    King Tony revisite la clé à œil
  • Lampe frontale et de poche chez Philips
    Lampe frontale et de poche chez Philips
  • Legoueix présente la boîte à outils connectée Facom
    Legoueix présente la boîte à outils connectée Facom
  • Sam Outillage se félicite du succès du Kap’Sam
    Sam Outillage se félicite du succès du Kap’Sam

Newsletter
Recherche