Kyump lève 2,4 millions d’euros

Publié le par .

La start-up spécialisée dans les services pour les transactions de VO entre particuliers reçoit l’appui de Breega Capital à hauteur de 2,4 millions d’euros. L’occasion pour Kyump de recruter de nouveaux collaborateurs, dont des inspecteurs-mécaniciens.

Kyump a été lancé en 2015 par Guillaume-Henri, Alexandre et Louis-Gabriel, ingénieurs de l'École polytechnique.
Kyump a été lancé en 2015 par Guillaume-Henri, Alexandre et Louis-Gabriel, ingénieurs de l'École polytechnique.

Les start-up au service du marché VO ont le vent en poupe. Alors qu’AutoVisual annonçait la semaine dernière l’investissement du groupe Argus dans sa marketplace, Kyump lève 2,4 millions d’euros. La plate-forme spécialisée dans les transactions de véhicules d’occasion entre particuliers reçoit ainsi la participation de plusieurs fonds d’investissement (dont Kima Ventures de Xavier Niel) après une levée de fonds menée par Breega Capital.

Déploiement international à terme

Kyump, qui s’autofinançait jusqu’alors, va ainsi pouvoir élever ses ambitions. En effet, l’objectif premier de la jeune pousse était d’étendre son maillage sur diverses régions. « Cette levée va nous permettre de renforcer la qualité de notre service grâce à du développement technologique (algorithme, big data, nouveau site), mais aussi d’accélérer notre déploiement national avec l’ouverture d’une nouvelle région par mois en 2018 et une ouverture à l’international à moyen terme » a commenté Louis-Gabriel de Causans, P-DG et cofondateur de Kyump.

La jeune pousse s’appuiera notamment sur le déploiement de ses équipes et souhaite recruter de nouveaux collaborateurs, comme des inspecteurs-mécaniciens dont découle l’activité principale de la start-up. Pour rappel, les particuliers contactent la plate-forme afin d’obtenir un rendez-vous auprès d’un inspecteur-mécanicien qui diagnostiquera leur véhicule et en fixera le prix. Kyump entend employer quarante collaborateurs afin de tripler son activité d’ici à fin 2018. À ce jour, la plate-forme officie sur quatre régions (Île-de-France, Lyon, Nantes et Rouen), et cent véhicules par mois transitent par la start-up.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Service

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
    Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
  • L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
    L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
  • Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
    Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
  • AutoScout24 évalue les prix des occasions
    AutoScout24 évalue les prix des occasions
  • Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
    Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
  • Le marché de l’occasion demeure en berne
    Le marché de l’occasion demeure en berne
  • Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
    Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
  • Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
    Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
  • La LOA davantage prisée en occasion
    La LOA davantage prisée en occasion
  • Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
    Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
  • Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
    Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Le marché de l’occasion toujours en recul
    Le marché de l’occasion toujours en recul
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?

Newsletter
Recherche