L’Argus dévoile son baromètre des énergies automobiles

Publié le par .

Le groupe Argus publie les résultats de la première édition de son baromètre « Énergie ». Il concerne l’avenir des énergies automobiles et les tendances en matière de motorisations.

L'Argus publie les résultats de son baromètre Énergie pour le premier trimestre 2017.
L'Argus publie les résultats de son baromètre Énergie pour le premier trimestre 2017.

L’Argus a publié le 23 mai la première édition de son « baromètre Énergie », qui concerne le premier trimestre 2017. Le groupe a réalisé une étude en ligne auprès de 2 100 automobilistes pour connaître les tendances en matière d’énergies automobiles et de motorisations.

Les prémices du désamour pour le diesel

Il ressort de l’étude une désaffection pour le diesel puisqu’un possesseur de véhicule diesel sur deux n’a pas l’intention d’en acheter de nouveau. Ainsi, 27 % des personnes interrogées considèrent cette motorisation comme représentant l’avenir contre 57 % pour l’essence. Les énergies alternatives remportent davantage l’adhésion. Ainsi, 79 % des automobilistes sollicités pour l’étude voient l’hybride comme l’avenir des motorisations contre 72 % pour l’électrique.

Néanmoins, les automobilistes privilégient les motorisations thermiques, puisque respectivement 44 % et 38 % d’entre eux souhaitent acheter un véhicule essence ou diesel pour leur achat dans les deux prochaines années. En revanche, sur le long terme, les énergies alternatives sont mieux envisagées : 30 % des sondés pensent acheter hybride. « C’est clairement lié à une offre de motorisations alternatives encore trop réduite aujourd’hui » souligne Tony Gréaux, consultant stratégie à l’Argus Conseil.

Énergies alternatives : une offre à améliorer

En effet, 35 % des automobilistes jugent l’offre inexistante, mais surtout « chère et inadaptée » (52 %). Aussi 45 % du panel considère que l’autonomie est trop limitée et 33 % rapporte que le chargement est contraignant. Pourtant, le baromètre Énergie démontre que huit conducteurs de véhicules à énergie alternative sur dix sont convaincus et satisfaits de leur choix.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules neufs, Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La France veut multiplier les ventes de V.E. par cinq d’ici 2022
    La France veut multiplier les ventes de V.E. par cinq d’ici 2022
  • PSA entérine la coentreprise « Nidec-PSA emotors »
    PSA entérine la coentreprise « Nidec-PSA emotors »
  • Véhicules neufs : un marché à 2,19 millions de ventes en 2018
    Véhicules neufs : un marché à 2,19 millions de ventes en 2018
  • Nouveau directeur après-vente pour Nissan
    Nouveau directeur après-vente pour Nissan
  • La digitalisation de l’après-vente s’accélère chez Volkswagen
    La digitalisation de l’après-vente s’accélère chez Volkswagen
  • PSA et Punch Powertrain partenaires pour les boites de vitesses
    PSA et Punch Powertrain partenaires pour les boites de vitesses
  • Nouvel essor des immatriculations neuves
    Nouvel essor des immatriculations neuves
  • Toyota poursuit ses investissements en matière de mobilité
    Toyota poursuit ses investissements en matière de mobilité
  • Eurorepar s’affiche désormais dans TecDoc
    Eurorepar s’affiche désormais dans TecDoc
  • Le partenariat PSA-Huawei effectif pour la DS 7
    Le partenariat PSA-Huawei effectif pour la DS 7
  • Eurorepar lance une nouvelle gamme de lubrifiants
    Eurorepar lance une nouvelle gamme de lubrifiants
  • Pièces de réemploi : PSA crée une unité dédiée
    Pièces de réemploi : PSA crée une unité dédiée
  • Renault : Sylvain Devos à la tête de l’après-vente
    Renault : Sylvain Devos à la tête de l’après-vente
  • PSA déploie sa stratégie multimarque en Russie
    PSA déploie sa stratégie multimarque en Russie
  • PSA nomme un nouveau directeur des chaînes de traction et châssis
    PSA nomme un nouveau directeur des chaînes de traction et châssis

Newsletter
Recherche