L’OVI publie les résultats semestriels du secteur : deux années consécutives de croissance

Publié le par .

Le marché des véhicules industriels poursuit sa consolidation notamment grâce aux 3,5 t et plus. L’Observatoire du véhicule industriel (OVI) constate un rythme des immatriculations aussi important qu’en 2016.

Le rythme des immatriculations VI est toujours en progression, particulièrement pour les camions porteurs.
Le rythme des immatriculations VI est toujours en progression, particulièrement pour les camions porteurs.

L’OVI relève une tendance positive pour le secteur, portée notamment par les véhicules industriels de 3,5 t et plus. Précisément, la croissance s’établit sur deux exercices consécutifs – un fait rare selon ses experts de l’organisme – avec des immatriculations qui progressent aussi fortement qu’en 2016. Au cœur de cette embellie, les porteurs enregistrent une hausse de 14,2 % de leurs ventes entre les premiers semestres 2016 et 2017. Et si les tracteurs subissent un léger recul (– 0,9 % sur les mêmes périodes), l’ensemble des immatriculations augmente tout de même de 5,6 %.
Ces résultats sont à corréler avec les bons résultats du secteur du BTP, qui selon la Fédération française du bâtiment connaît une croissance de l’activité en volume positive depuis 2016.

Les nouvelles technologies au service de la croissance

Le marché des véhicules utilitaires légers suit la même expansion. Et l’OVI relève que les motorisations électriques gagnent du terrain, pointant à 1,3 % des VUL immatriculés en 2016. Même tendance pour les VUL au gaz naturel (GNV), dont 199 unités ont été écoulées au cours de l’année dernière.
Pourtant les analystes notent que ces montées en puissance interviennent dans un contexte plutôt défavorable, à savoir un faible équipement du territoire en bornes de recharge et un coût élevé des véhicules électriques.

Le marché de l’occasion en berne

En ce qui concerne le marché de l’occasion, la baisse des prix et des volumes de ventes est manifeste. Les transactions de tracteurs VO accusent ainsi une chute de 4 % par rapport au premier semestre 2016, et les projections pour la seconde partie de l’année ne sont guère plus favorables.
Autre tendance négative, si les délais de revente sont stables pour les porteurs (actuellement 73 jours), ceux des tracteurs s’allongent. Alors qu’elle était stable depuis trois ans – autour de 55-60 jours –, leur moyenne grimpe à 83 jours sur le premier semestre 2017. Pour rappel, la moitié des VI revendus part à l’export, dont les trois quarts en Europe.

Mots clefs associés à cet article : Poids lourd

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • DAF LF élu
    DAF LF élu "Véhicule Flotte de l’année" en Angleterre
  • BYD France livre ses premiers bus électriques à Beauvais
    BYD France livre ses premiers bus électriques à Beauvais
  • DAF livre 55 tracteurs à Pedretti
    DAF livre 55 tracteurs à Pedretti
  • DAF a retrouvé le plus vieux de ses camions
    DAF a retrouvé le plus vieux de ses camions
  • Volvo Trucks lance un portail digital regroupant ses solutions
    Volvo Trucks lance un portail digital regroupant ses solutions
  • Man pousse l’électrique au salon Pollutec
    Man pousse l’électrique au salon Pollutec
  • Volvo Trucks livre des véhicules autonomes en Norvège
    Volvo Trucks livre des véhicules autonomes en Norvège
  • Mercedes-Benz : 5 millions de transmissions produites
    Mercedes-Benz : 5 millions de transmissions produites
  • Scania : nouveau point de service à Déols
    Scania : nouveau point de service à Déols
  • Mercedes-Benz : les distributeurs se regroupent sous l’appellation DIVVA
    Mercedes-Benz : les distributeurs se regroupent sous l’appellation DIVVA
  • Le Stralis Natural Power d’Iveco roule 1728 km avec un plein
    Le Stralis Natural Power d’Iveco roule 1728 km avec un plein
  • MAN séduit Geodis avec son eTGE
    MAN séduit Geodis avec son eTGE
  • Émissions : Volvo alerte sur une défaillance de certains de ses camions
    Émissions : Volvo alerte sur une défaillance de certains de ses camions
  • MAN commercialise sa 500e MAN Card en France
    MAN commercialise sa 500e MAN Card en France
  • Scania a produit son 250 000e camion à Angers
    Scania a produit son 250 000e camion à Angers

Newsletter
Recherche