L’OVI table sur 40 000 ventes de véhicules neufs pour 2015

Publié le par .

Les ventes de porteurs ont reculé de 12,5 % sur les cinq premiers mois.
Les ventes de porteurs ont reculé de 12,5 % sur les cinq premiers mois.

Au terme du premier semestre de l’année, le marché du véhicule industriel peine à retrouver de l’allant en France. Selon le bilan de l’Observatoire du véhicule industriel (OVI), les immatriculations de véhicules de plus de 3,5 t ont reculé de 2,8 %, soit 13 992 unités. En revanche, les ventes de VI de 5 tonnes et plus se sont maintenues pour les cinq premiers mois de l’année avec une légère hausse de 2,2 %, grâce à la progression très importante des tracteurs (+ 15,4 % avec 9 809 immatriculations) alors que les porteurs ont reculé de 12,5 % (soit 6 736 immatriculations).

Pour le domaine de la carrosserie, le marché du porteur subit l’impact négatif du BTP. Hormis les frigorifiques (+ 2 %) et les rideaux coulissants (+ 3 %), aucun segment n’évolue positivement, les immatriculations de véhicules carrossés reculant de 12,4 % sur les premiers mois de l’année. A contrario, le marché des remorques et semi-remorques continue de croître (+ 6,9 %) après une année 2014 plutôt favorable (+ 15 %). Les VUL carrossés ont progressé de 7,7 % sur les cinq premiers mois de 2015 par rapport à 2014 mais restent loin des attentes historiques.

L’OVI réévalue ses prévisions annuelles à 39 000 véhicules

Du côté des carnets de commande des distributeurs, le premier semestre 2015 a enregistré une relative stabilité, avec notamment une hausse de 7,8 % pour les tracteurs et un repli de 10,5 % pour les porteurs. L’activité VUL s’est mieux portée avec une progression de 5,8 %, qui s’est accompagnée d’une légère hausse des prix de 1,3 %. Les ventes de VO suivent les ventes de véhicules neufs, à savoir une forte augmentation des ventes de tracteurs (+ 23,7 % entre le premier semestre 2014 et 2015) et un recul des ventes de porteurs (– 8,4 %).

Face à ce bilan et compte tenu des signes encourageants de reprise, l’OVI prévoit un nombre d’immatriculations autour de 39 000 unités, soit 22 500 tracteurs et 16 500 porteurs en 2015. «  Le fort rebond constaté en tracteur pourrait permettre d’atteindre le seuil psychologique des 40 000 unités », ajoute l’Observatoire.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules neufs, Poids-lourd

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Man rallonge la durée de ses garanties
    Man rallonge la durée de ses garanties
  • Véhicules connectés : Scania complète son offre de formations
    Véhicules connectés : Scania complète son offre de formations
  • DAF : Samuel Cablant nommé directeur des ventes et des contrats SAV
    DAF : Samuel Cablant nommé directeur des ventes et des contrats SAV
  • Iveco étend son réseau de CFA
    Iveco étend son réseau de CFA
  • MAN Truck & Bus commercialise son nouveau TGE
    MAN Truck & Bus commercialise son nouveau TGE
  • Sécurité : Volvo Trucks publie les conclusions de son rapport
    Sécurité : Volvo Trucks publie les conclusions de son rapport
  • DAF partenaire du Garac
    DAF partenaire du Garac
  • DAF présente la nouvelle génération de véhicules CF et XF
    DAF présente la nouvelle génération de véhicules CF et XF
  • Renault Trucks et le tour de France des économies
    Renault Trucks et le tour de France des économies
  • Scania France vient de recevoir l’habilitation CQP
    Scania France vient de recevoir l’habilitation CQP
  • Iveco ouvre un réseau de Truck Station
    Iveco ouvre un réseau de Truck Station
  • Véhicules industriels : immatriculations toujours en hausse au premier trimestre
    Véhicules industriels : immatriculations toujours en hausse au premier trimestre
  • Scania France investit dans l’apprentissage
    Scania France investit dans l’apprentissage
  • MAN présente son camion électrique City-Truck
    MAN présente son camion électrique City-Truck
  • Électrique : Man Truck & Bus adhère à CharIN
    Électrique : Man Truck & Bus adhère à CharIN

Newsletter
Recherche