L’adhésion au Golda bientôt incontournable

Publié le par .

Vingt ans après sa création, le Golda, qui a multiplié et adapté son offre, change de posture en s’imposant subtilement comme une obligation.

JPEG - 162.7 ko
De gauche à droite : O. Vejdovsky (Golda), N. Chauvière (Cevam), F.X. David (Cevam) et A. Brutinel (Agra).
D’année en année, le Golda s’impose dans les liaisons (informatiques) entre les distributeurs et leurs fournisseurs. La société a vu son chiffre d’affaires progresser de 5 % et ses échanges de flux augmenter de 8 % (5 millions de lignes).

Si à l’origine le Golda a été créé pour faciliter les traitements des commandes, les évolutions portent désormais sur les services autour, comme la gestion des retours en garantie, les avis d’expédition et la transmission des bases de tarifs (mise à jour des prix). C’est sur ces trois derniers points que se portent désormais les efforts. Lancé en 2014, le service « tarifs » a principalement animé les équipes du Golda l’an passé. Une collaboratrice a été embauchée pour en simplifier notablement le fonctionnement et le démocratiser auprès des fournisseurs partenaires. Un travail qui se poursuivra cette année pour en accroître la performance et la finesse.

Les fournisseurs sont d’ailleurs désormais notés sur leur performance et leur assiduité à utiliser ce service « tarif », essentiel pour les distributeurs et leur groupement. Les mieux notés sont labellisés et peuvent profiter d’une remise sur leur abonnement. Cette labellisation peut aussi être considérée comme un signe de différenciation pour gagner la préférence de leurs clients distributeurs.

Les fournisseurs vivement appelés à rejoindre le Golda

Si 112 fournisseurs s’appuient à ce jour sur les services du Golda, les plus petits d’entre eux manquent à l’appel. Et ils sont nombreux. Pour les convaincre de rejoindre le mouvement, la société a mis en place des rendez-vous annuels de sensibilisation. Une prochaine rencontre aura lieu le 25 mai. Une vingtaine de fournisseurs y sont attendus avec l’espoir qu’ils deviennent adhérents. De l’espoir à la certitude, il n’y a ici qu’un pas car s’y refuser c’est prendre le risque de ne plus être considéré face à la pression des groupements de distribution tentés d’imposer l’adhésion au Golda comme un prérequis. C’est le message que porte Olivier Vejdovsky, président du Golda et directeur général adjoint en charge de la logistique chez Alliance Automotive Group.

Comme l’an passé, le distributeur et le fournisseur les plus appliqués ont été récompensés par le Golda. Cette année, c’est le groupement de distributeurs Agra et l’équipementier Cevam qui ont été distingués. Le premier pour le bon usage de la fonction « avis d’expédition », le second pour la bonne utilisation du service « tarif ».

Créé en 1996 sous l’égide de la Feda et de la Fiev, le Golda a pour objet la normalisation, la simplification et l’automatisation des échanges d’information dans le cadre des relations distributeurs/fournisseurs. Plus de 2 500 sites font appel à ses services (112 fournisseurs, 1 470 distributeurs et 918 centres-autos).

Dans la même rubrique :

  • Macif investit davantage dans Drust
    Macif investit davantage dans Drust
  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
  • ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
    ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
  • La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
    La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
  • I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
    I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
  • C2A Garantie propose la formule Prestige
    C2A Garantie propose la formule Prestige
  • La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
    La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
  • Clas bouge et le fait savoir
    Clas bouge et le fait savoir
  • Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
    Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
  • Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
    Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
  • Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
    Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
  • Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
    Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
  • Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
    Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
  •  Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
    Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
  • L’évolution en 3 actes du contrôle technique
    L’évolution en 3 actes du contrôle technique

Newsletter
Recherche