La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion

Publié le par .

Hausse des prix, pièces d’occasion aveuglement imposées, frais d’usage non considérés, la FFC Réparateurs lance une pétition pour dénoncer les dysfonctionnements liées à l’utilisation des pièces recyclées imposées sans discernement par les experts.

Pour les réparateurs, la pièce d'occasion ne peut encore répondre à tous les besoins et usages de réparation.
Pour les réparateurs, la pièce d'occasion ne peut encore répondre à tous les besoins et usages de réparation.

La FFC Réparateurs lance une pétition nationale pour dénoncer le forcing des experts quant à l’utilisation des pièces d’occasion. Selon les observations du syndicat, les experts, obnubilés par l’idée de faire baisser le coût des réparations, poussent aveuglement à l’utilisation des pièces d’occasion sans se préoccuper de la qualité, de la garantie, mais aussi sans prendre en compte dans le chiffrage les frais de port et le temps qu’engendre une réparation avec ce type de pièces (recherche, démontage, remise en état, délais de livraison, temps d’immobilisation…).

Une hausse des prix de 30 %

Autre fait signalé par la FFC Réparateurs : une hausse des prix de 30 % des pièces recyclées depuis la parution il y a un peu moins d’un an du décret obligeant les professionnels à proposer des pièces d’occasion lors d’une réparation.

« Nous ne pouvons pas dire amen à toutes les demandes injustifiées, trop souvent formulées par les experts missionnés par les compagnies d’assurances. Ces derniers n’ont pas leur mot à dire, en effet ils ne sont pas cités comme acteurs dans le décret », s’agace la FFC.

Et le syndicat de poursuivre : « Les pratiques de certains experts qui interfèrent dans notre relation avec les clients ne nous facilitent pas la tâche. Nous allons remonter ces faits auprès des apporteurs d’affaires, des instances nationales de l’expertise et des ministères concernés, car ces pratiques poussées à l’extrême, comme c’est présentement le cas, sont de nature à remettre en cause la sécurité des usagers de la route. »

Mots clefs associés à cet article : FFC, Assurance, expert

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • FixAuto France envisage son développement en franchise
    FixAuto France envisage son développement en franchise
  • Top carrosserie tient sa deuxième convention
    Top carrosserie tient sa deuxième convention
  • Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
    Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
  • Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
    Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
  • Les réparateurs voguent à vue
    Les réparateurs voguent à vue
  • Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
    Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
  • Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
    Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
  • Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
    Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
  • Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
    Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
  • Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
    Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
  • La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
    La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
  • Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
    Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
  • Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
    Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
  • Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
    Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
  • Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
    Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA

Newsletter
Recherche