La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall

Publié le par .

L’organisation a été reçue le 11 avril 2018 par des membres de la Commission et du Parlement européens pour faire de nouveau part de ses inquiétudes quant au manque d’information des réparateurs indépendants pour la maintenance et l’installation de l’eCall. La FNA craint que les réseaux constructeurs ne soient privilégiés.

Une délégation FNA a été reçue par des représentants européens pour discuter de l'accès des réparateurs indépendants aux données techniques.
Une délégation FNA a été reçue par des représentants européens pour discuter de l'accès des réparateurs indépendants aux données techniques.

La FNA s’inquiète du manque d’accès aux données techniques des réparateurs indépendants qui pourrait favoriser les réseaux constructeurs pour l’installation et la maintenance des systèmes d’appel d’urgence embarqué. Obligatoire depuis le 31 mars 2018 au sein de l’Union européenne pour tous les véhicules nouvellement homologués, l’eCall confère une manne financière pour les professionnels. L’organisation -qui interpelle depuis plusieurs années les autorités sur le sujet- craint que le défaut d’accès aux données des indépendants obligent les automobilistes à se tourner vers les réseaux constructeurs.

Des constructeurs avantagés

C’est dans ce cadre que le syndicat a été reçu par les représentants en France de la Commission et du Parlement européens, le mercredi 11 avril, pour faire de nouveau part de ses inquiétudes. « Les réparateurs indépendants ne doivent pas être tributaires des seuls constructeurs, la FNA préconise une solution adaptée à l’activité multimarque  », a indiqué Aliou Sow, le secrétaire général du syndicat.

L’organisation a en effet mis en avant la nécessité de la libre concurrence, autant pour les professionnels que pour les automobilistes. Pour ce faire, la FNA recommande de s’assurer de l’accès aux données et de prendre des mesures correctives si tel n’était pas le cas, renforcer le Règlement européen sur l’homologation des véhicules en donnant accès aux informations techniques nécessaires aux indépendants et enfin créer un cadre législative global pour l’accès aux données des véhicules connectés. Si la FNA considère que les institutions européennes ont pris conscience et soutiennent cette position, les mesures préconisées n’ont pour l’heure pas reçu d’échos effectifs.

Mots clefs associés à cet article : FNA, eCall

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Opteven rachète MAPFRE Warranty France
    Opteven rachète MAPFRE Warranty France
  • Autopromotec, un espace optimisé
    Autopromotec, un espace optimisé
  • Contrôle technique : le CNPA à Matignon
    Contrôle technique : le CNPA à Matignon
  • Le recyclage des VHU à l’honneur aux Trophées Auto Recyclage
    Le recyclage des VHU à l’honneur aux Trophées Auto Recyclage
  • Ino’Check, augmente le panier moyen
    Ino’Check, augmente le panier moyen
  • Infopro Digital Automotive expose au Maroc
    Infopro Digital Automotive expose au Maroc
  • Contrôle Technique : le coup de massue
    Contrôle Technique : le coup de massue
  • Daf Conseil investit dans un nouveau siège social
    Daf Conseil investit dans un nouveau siège social
  • [Vidéo] PSA : Free2Move lance son service d’autopartage à Paris
    [Vidéo] PSA : Free2Move lance son service d’autopartage à Paris
  • La FNA défend les dépanneurs auprès de l’Administration
    La FNA défend les dépanneurs auprès de l’Administration
  • Puump.fr s’occupe du regonflage de vos pneus
    Puump.fr s’occupe du regonflage de vos pneus
  • Autoéco se renouvelle
    Autoéco se renouvelle
  • L’Anfa s’investit dans les Olympiades des métiers
    L’Anfa s’investit dans les Olympiades des métiers
  • WeProov franchit la barre des 500 000 états des lieux
    WeProov franchit la barre des 500 000 états des lieux
  • « Les Jeunes ont bien raison de préférer l’artisanat »
    « Les Jeunes ont bien raison de préférer l’artisanat »

Newsletter
Recherche