La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall

Publié le par .

L’organisation a été reçue le 11 avril 2018 par des membres de la Commission et du Parlement européens pour faire de nouveau part de ses inquiétudes quant au manque d’information des réparateurs indépendants pour la maintenance et l’installation de l’eCall. La FNA craint que les réseaux constructeurs ne soient privilégiés.

Une délégation FNA a été reçue par des représentants européens pour discuter de l'accès des réparateurs indépendants aux données techniques.
Une délégation FNA a été reçue par des représentants européens pour discuter de l'accès des réparateurs indépendants aux données techniques.

La FNA s’inquiète du manque d’accès aux données techniques des réparateurs indépendants qui pourrait favoriser les réseaux constructeurs pour l’installation et la maintenance des systèmes d’appel d’urgence embarqué. Obligatoire depuis le 31 mars 2018 au sein de l’Union européenne pour tous les véhicules nouvellement homologués, l’eCall confère une manne financière pour les professionnels. L’organisation -qui interpelle depuis plusieurs années les autorités sur le sujet- craint que le défaut d’accès aux données des indépendants obligent les automobilistes à se tourner vers les réseaux constructeurs.

Des constructeurs avantagés

C’est dans ce cadre que le syndicat a été reçu par les représentants en France de la Commission et du Parlement européens, le mercredi 11 avril, pour faire de nouveau part de ses inquiétudes. « Les réparateurs indépendants ne doivent pas être tributaires des seuls constructeurs, la FNA préconise une solution adaptée à l’activité multimarque  », a indiqué Aliou Sow, le secrétaire général du syndicat.

L’organisation a en effet mis en avant la nécessité de la libre concurrence, autant pour les professionnels que pour les automobilistes. Pour ce faire, la FNA recommande de s’assurer de l’accès aux données et de prendre des mesures correctives si tel n’était pas le cas, renforcer le Règlement européen sur l’homologation des véhicules en donnant accès aux informations techniques nécessaires aux indépendants et enfin créer un cadre législative global pour l’accès aux données des véhicules connectés. Si la FNA considère que les institutions européennes ont pris conscience et soutiennent cette position, les mesures préconisées n’ont pour l’heure pas reçu d’échos effectifs.

Mots clefs associés à cet article : FNA, eCall

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
    GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
  • Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
    Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
  • DriveQuant au service de l’entretien prédictif
    DriveQuant au service de l’entretien prédictif
  • Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
    Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
  • Emplois : la bonne dynamique du secteur
    Emplois : la bonne dynamique du secteur
  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations

Newsletter
Recherche