La FNAA lance une centrale d’achat de véhicules d’occasion

Publié le par .

La FNAA veut aider les réparateurs à mieux exploiter leur activité VO.
La FNAA veut aider les réparateurs à mieux exploiter leur activité VO.

La Fédération nationale de l’artisanat automobile (FNAA) monte au créneau sur le VO ! Afin d’aider ses adhérents à mieux appréhender cette activité souvent sous-exploitée chez les MRA, la fédération professionnelle a mis en ligne en septembre une plate-forme d’approvisionnement web baptisée « FNAA-VO ».

Développé par l’agence idéveloppement, ce portail se veut simple d’utilisation grâce à un moteur de recherche précis, capable d’accepter les requêtes selon de multiples critères. Ses utilisateurs peuvent également y intégrer leur stock de VO à vendre en les exportant depuis leur DMS ou manuellement via un module spécifique.

Cette centrale d’achat réunit aujourd’hui les stocks de cinq fournisseurs différents (Cargroup, VPN, Auto IES, EDP et Auto Ici) ainsi que les véhicules proposés par les adhérents. Au total, près de 1 200 voitures aux profils variés (zéro kilomètre, reprises, etc.) composent l’offre de FNAA-VO. À noter que ces fournisseurs de VO ont tous accepté de souscrire à une charte de transparence afin de sécuriser les transactions des adhérents et de garantir la traçabilité des matériels.

« Grâce à des enquêtes menées sur les besoins de nos adhérents, nous nous sommes rendu compte qu’ils exprimaient de réelles attentes en matière d’approvisionnement sur le VO. Les “ petits faiseurs ” qui n’ont pas de fournisseurs attitrés redoutent l’achat auprès de nouveaux fournisseurs qu’ils ne connaissent pas », explique Geneviève Jolly, présidente de la commission prospective de la FNAA.

Gratuit pendant un an pour tous les adhérents de l’organisation syndicale (49 d’entre eux ont déjà franchi le pas), l’accès à FNAA-VO sera ensuite facturé à hauteur de 120 euros HT par an. Notons que la plate-forme devrait s’enrichir à terme de nouveaux services avec notamment des aides au financement et à la garantie. La FNAA n’exclut pas non plus d’y intégrer un outil de cotation et de se rapprocher d’un logisticien pour faciliter le transport des véhicules.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, FNAA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
  • Univers VO lance sa première réunion de club
    Univers VO lance sa première réunion de club
  • Le marché de l’occasion se stabilise mais…
    Le marché de l’occasion se stabilise mais…
  • Youpicar propose la revente en ligne
    Youpicar propose la revente en ligne
  • Univers VO devient un Club
    Univers VO devient un Club
  • Autovisual s’allie à Drust
    Autovisual s’allie à Drust
  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro
  • Kyump se déploie à Lille
    Kyump se déploie à Lille
  • L’essence davantage plébiscité en occasion
    L’essence davantage plébiscité en occasion

Newsletter
Recherche