La Feda s’inquiète de voir la prise EOBD disparaître

Publié le par .

La Feda, qui suit l’état d’avancement du projet de règlementation européenne relatif à l’homologation des véhicules à moteur, tient à exprimer son inquiétude. En cause : la version actuelle oublie complètement de parler de la prise EOBD (European On Board Diagnostic). Or, sans elle, aucun diagnostic n’est plus possible aujourd’hui sur un véhicule.

Difficile de croire que l'Europe autorise la suppression de la prise de diagnostic qui, rappelons-le, doit être également à disposition des forces de l'ordre.
Difficile de croire que l'Europe autorise la suppression de la prise de diagnostic qui, rappelons-le, doit être également à disposition des forces de l'ordre.

Les institutions européennes doivent statuer à partir du mois de septembre, dans le cadre du trilogue qui associe la Commission, le Parlement et le Conseil, sur un texte relatif à l’homologation des véhicules à moteur et en particulier sur les amendements que le Parlement a apportés à la version initiale de la Commission.

La Feda considère que ces amendements, qui garantissent aux opérateurs indépendants l’accès aux données des véhicules, notamment par le maintien du connecteur EOBD, sont absolument vitaux pour l’avenir de la profession en France et en Europe. Dans le cas contraire, la fédération soupçonne que les constructeurs automobiles puissent s’arroger le monopole de l’accès aux données relatives à l’état technique du véhicule.

Un oubli lourd de conséquences

Or l’existence de ce connecteur de diagnostic, qui malgré sa petite taille revêt une grande importance sur le marché de l’après-vente automobile, est aujourd’hui menacée dans la mesure où la Commission européenne a commencé à travailler sur une proposition dans laquelle ce connecteur aurait dû figurer. Ce qui pose problème est moins le contenu de ce nouveau règlement que ce qui a été omis.

Un marché porteur

Rappelons qu’en Europe le marché indépendant de l’après-vente automobile offre ses services à 284 millions d’automobilistes et représente aujourd’hui 3,5 millions d’emplois dans 500 000 entreprises, dont une grande majorité de petites et moyennes entreprises (PME). Ainsi, un marché de l’après-vente en bonne santé profite aux automobilistes car une concurrence loyale interne accrue est synonyme d’innovation, d’une politique des prix concurrentielle et de services de qualité.

La réparation indépendante en danger

Si l’inscription du connecteur EOBD n’était pas maintenue dans le règlement européen, c’est tout le secteur de la réparation automobile multimarque qui serait empêché d’accéder aux données des véhicules. Il serait ainsi totalement dépendant des constructeurs automobiles, qui deviendraient alors les seules entités en possession des « codes d’accès » nécessaires pour effectuer les réparations.

Mots clefs associés à cet article : Feda, Règlementation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Réparation : quel est le prix moyen d’une prestation ?
    Réparation : quel est le prix moyen d’une prestation ?
  • Congés d’été obligent, nos newsletters reprendront le 28 août
    Congés d’été obligent, nos newsletters reprendront le 28 août
  • CarStudio, booster d’innovations
    CarStudio, booster d’innovations
  • Alphabet France : + 11 % sur le premier semestre
    Alphabet France : + 11 % sur le premier semestre
  • Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté
    Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté
  • Crit’Air s’applique désormais à Lille
    Crit’Air s’applique désormais à Lille
  • Éléphant Bleu revendique sa maîtrise de la consommation d’eau
    Éléphant Bleu revendique sa maîtrise de la consommation d’eau
  • Mondial Assistance bat des records de prise en charge
    Mondial Assistance bat des records de prise en charge
  • DriiveMe fête la location entre particulier et professionnel
    DriiveMe fête la location entre particulier et professionnel
  • Albalogic se lance sur le secteur auto avec Autoprecision
    Albalogic se lance sur le secteur auto avec Autoprecision
  • BCA Expertise nomme un nouveau P-DG
    BCA Expertise nomme un nouveau P-DG
  • Bilan 2016 de l’ANFA : un accompagnement en hausse
    Bilan 2016 de l’ANFA : un accompagnement en hausse
  • Les Français, des conducteurs occasionnels
    Les Français, des conducteurs occasionnels
  • Pilotage atelier, bien suivre son chiffre d’affaires
    Pilotage atelier, bien suivre son chiffre d’affaires
  • Midas lance son premier atelier souterrain
    Midas lance son premier atelier souterrain

Newsletter
Recherche