La France s’engage face à l’arrivée du véhicule automatisé

Publié le par .

Alors que les technologies de conduite autonome s’affinent, le Gouvernement souhaite encadrer la mutation et s’implique en lançant une consultation des acteurs.

Le véhicule autonome arrive. Autant s'y préparer au mieux.
Le véhicule autonome arrive. Autant s'y préparer au mieux.

Alors que les progrès concernant le véhicule automatisé avancent à grande vitesse, le Gouvernement souhaite jouer un rôle central et lance une consultation des tous les acteurs privés et publics concernés par le sujet.

« Notre filière automobile doit s’y préparer. Elle a des atouts mais ne doit pas se laisser distancer dans cette compétition mondiale » explique l’État, qui souhaite définir des orientations communes sous forme d’une stratégie nationale.

Première préoccupation : la sécurité routière

Un haut représentant pour le véhicule automatisé sera nommé avec la mise en place d’une commission d’éthique et d’acceptabilité.

Première préoccupation des ministères concernés (Intérieur, Économie, Transports et Numérique), celle de la sécurité routière. Ils pointent l’excès de confiance et les soucis de cohabitation entre les véhicules automatisés et les autres usagers de la route « vulnérables ». Les enjeux de respect des libertés et de cybersécurité inquiètent aussi le Gouvernement.

La consultation repose aussi sur l’enjeu industriel avec l’investissement en R&D, l’emploi et les compétences tout comme le partage de valeur.

« Le véhicule automatisé et connecté pourrait modifier fondamentalement les chaînes de valeur en termes de partage et valorisation des données. Ces questions appellent une vigilance particulière sur l’équilibre des relations au sein de la chaîne de valeur de la donnée, en y incluant les gestionnaires de réseaux routiers, qui doivent avoir une place centrale dans cette chaîne », commentent les ministres.

Mots clefs associés à cet article : Conduite autonome

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome

Newsletter
Recherche