La bonne feuille de route des contrôleurs techniques

Publié le par .

Après des années de crise, le secteur du contrôle technique sort de l’ornière.

« La demande de contrôle technique progressera en 2016. » C’est la promesse faite par le cabinet Xerfi dans le cadre d’une étude sectorielle publiée il y a quelques semaines.

Cette croissance sera notamment portée par la progression des ventes de camions et de véhicules légers d’occasion. Le vieillissement continu du parc profite aussi aux contrôleurs. Des hausses appelées à compenser la baisse des visites initiales (à 4 ans) induite par la forte chute des immatriculations en 2012. De même, la disparition programmée des installations auxiliaires d’ici à la fin de l’année offre des possibilité d’extension des réseaux.

Toujours selon les projections de Xerfi, le chiffre d’affaires des centres devrait progresser de 4 %. Une hausse en partie expliquée par une augmentation des tarifs nécessaire à l’amortissement des achats d’équipements imposés par une législation qui évolue. « Toutefois, les centres disposent d’une marge de manœuvre de plus en plus réduite pour augmenter leurs tarifs », souligne le cabinet. En cause, une forte concurrence et une digitalisation du service qui freinent les revalorisations.

À mettre aussi au crédit du secteur de nouveaux débouchés comme le décret imposant l’obligation de contrôle technique à la revente pour les deux-roues qui devrait être publié dans les mois prochains. L’application de la mesure étant prévue pour octobre 2017.

Rappelons qu’un surprenant axe de diversification s’est ouvert pour le groupe SGS (enseignes Sécuritest et Auto Sécurité) : dans le cadre de la réforme du permis de conduire, inscrite dans la loi Macron, SGS fait partie des organismes agréés depuis le 1er juin pour faire passer l’examen du Code de la route. « Il pourrait ainsi s’agir d’un pas important vers le développement d’autres prestations pour les opérateurs en particulier en lien avec la sécurité routière », conclut Xerfi.

PNG - 80.6 ko

PNG - 52.2 ko

Mots clefs associés à cet article : Auto Sécurité, Sécuritest

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Nicolas Bouvier nommé P-DG de Dekra Automotive
    Nicolas Bouvier nommé P-DG de Dekra Automotive
  • Un rapport parlementaire veut durcir le contrôle technique
    Un rapport parlementaire veut durcir le contrôle technique
  • Contrôle des polluants : Sécuritest et Auto Sécurité en phase pilote
    Contrôle des polluants : Sécuritest et Auto Sécurité en phase pilote
  • Nominations chez Autovision
    Nominations chez Autovision
  • Quatre centres Dekra expérimentent le décret relatif au contrôle des émissions
    Quatre centres Dekra expérimentent le décret relatif au contrôle des émissions
  • Autosur rejoint le CNPA
    Autosur rejoint le CNPA
  • Auto Sécurité prend la route contre l’alcool au volant
    Auto Sécurité prend la route contre l’alcool au volant
  • Auto Sécurité devient sponsor de la Coupe de la Ligue
    Auto Sécurité devient sponsor de la Coupe de la Ligue
  • Contrôle technique : des hausses de prix en juillet
    Contrôle technique : des hausses de prix en juillet
  • Contrôle technique : le parc s’améliore
    Contrôle technique : le parc s’améliore
  • Oscaro réduit le prix du contrôle technique avec Auto Sécurité et Sécuritest
    Oscaro réduit le prix du contrôle technique avec Auto Sécurité et Sécuritest
  • Dekra Automotive refond son site internet
    Dekra Automotive refond son site internet
  • Contrôle technique : Simplauto note une inflation contenue en 2015
    Contrôle technique : Simplauto note une inflation contenue en 2015
  • Sécuritest fait évoluer son identité numérique
    Sécuritest fait évoluer son identité numérique
  • CNPA : pleins phares sur le contrôle technique
    CNPA : pleins phares sur le contrôle technique

Newsletter
Recherche