La location longue durée représente une immatriculation sur cinq

Publié le par .

Les entreprises s’appuient toujours plus sur la location longue durée pour constituer leurs flottes de véhicules. Les particuliers se montrent eux aussi toujours plus intéressés par cette formule de mobilité automobile, qui peut s’avérer plus simple et moins coûteuse.

La LLD séduit de plus en plus les professionnels.
La LLD séduit de plus en plus les professionnels.

Alors que les ventes automobiles ont progressé entre 5 et 7 % selon les marchés (VP, VU, entreprises) l’an passé, la location longue durée (de plus de 12 mois) a de son côté enregistré une croissance de 4,9 %

La LLD représente désormais plus de 56 % des formules de vente de véhicules neufs aux professionnels.

Les loueurs ont ainsi mis à la route en 2017 entre 510 000 et 550 000 véhicules*, un volume qui varie selon les modes de calcul et le périmètre considéré. Cela représente environ une vente sur cinq.

Les véhicules français trustent les premières places (Clio, 3008, 208, Mégane, Kangoo…). Le syndicat des loueurs (SNLVLD) constate qu’une bascule s’opère entre les motorisations diesel et celles essence. Les locations de véhicules diesel ont chuté de 10 % l’an passé, mais elles représentent encore 80 % des contrats. Cette bascule tout comme les nouvelles normes de mesure des émissions polluantes devraient fortement influencer à court terme l’offre de véhicules disponibles en LLD, essentiellement pour des raisons fiscales.

Le parc total des véhicules en LLD s’établit à 1 773 000 véhicules. Un volume qui a augmenté de 7 % l’an dernier.

« Le marché de la LLD se porte bien et s’ouvre à de nouvelles opportunités. Les nouvelles contraintes qui pèsent sur les clients encouragent l’externalisation de leur flotte. Grâce aux nombreux services développés, comme l’assurance, la gestion des amendes et la maintenance, les loueurs jouent pleinement leur rôle d’experts et de conseillers » commente Francois-Xavier Castille, président du SNLVLD qui s’apprête à céder sa place à Olivier Monot, P-DG d’Alphabet France.

À noter que la LLD auprès des particuliers progresse notablement et représente près de 3 % des ventes à particuliers (19 120 mises à la route).

* Pour être le plus juste dans ses données métier, le syndicat des loueurs (SNLVLD), qui représente 98 % des volumes, se basera désormais sur le traitement des informations issues du système d’immatriculation des véhicules. Un procédé bien plus précis que le simple déclaratif utilisé jusqu’alors.

Mots clefs associés à cet article : Location

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
  • Connectivité : des conducteurs divisés
    Connectivité : des conducteurs divisés
  • Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
    Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
  • Autopromotec 2019 sur de bons rails
    Autopromotec 2019 sur de bons rails
  • 12 % des entrées en atelier sont refusées
    12 % des entrées en atelier sont refusées
  • L’Anfa lance monjobauto.fr
    L’Anfa lance monjobauto.fr

Newsletter
Recherche