La plate-forme LH lance une application mobile pour démocratiser la pièce technique

Publié le par .

Pour progresser, l'enseigne compte s'appuyer sur le canal internet.
Pour progresser, l'enseigne compte s'appuyer sur le canal internet.

Il n’échappe à personne que nos véhicules sont toujours plus bardés d’électronique. Si, en 1990, 16 % de la valeur d’une automobile était lié aux composants électroniques, on estime aujourd’hui ce taux à plus de 42 %. Sondes, injecteurs, capteurs en tout genre, pompes, électrovannes, calculateurs… le marché de la pièce technique est évalué à plus d’un milliard d’euros sur le secteur de la rechange. De quoi aiguiser l’appétit de quelques grossistes, qui se sont spécialisés sur ce créneau et où tout reste à faire puisque ce marché de la pièce technique est détenu à hauteur de 90 % par les constructeurs.

La plate-forme technique LH, créée en 2008 sur la base de la société Le Hello basée au Mans (Sarthe), a fait de la pièce technique sa spécialité avec un stock de 1 500 m2 de plus de 50 000 références issues des plus grands équipementiers du domaine (stock de 3,5 millions d’euros). Si à l’origine LH réalisait un chiffre d’affaires de 150 000 euros, ses ventes atteignent aujourd’hui les 12 millions d’euros, aidées en cela par son rachat en 1991 par Alliance Automotive Group.

Démocratiser la pièce technique

« Nous avons le potentiel pour multiplier par trois notre chiffre d’affaires, mais avec le défi d’offrir la même qualité de service » explique Franck Mauboussin, directeur du site. Le service reste un élément clé sur ce marché pointu qui oblige à savoir de quoi on parle. LH a mis en place une hot line de 15 techniciens et profite de la proximité de son atelier de rénovation qui emploie 16 techniciens qualifiés. Il faut aussi savoir être performant sur la logistique avec des pièces très peu stockées chez ses 700 clients distributeurs. LH envoie 400 colis par jour en J + 1 (H + 4 en région parisienne).

Pour progresser, un des leviers actionnés est celui de la digitalisation et d’Internet, où sont passés à ce stade 20 % des commandes via un catalogue électronique construit avec TecDoc. À l’occasion du Salon Equip Auto, le grossiste présente une application pour tablette et mobile. L’objectif de ce nouvel outil, à destination des commerciaux et des distributeurs, est de centraliser l’ensemble des informations produits sur un appareil nomade et de démocratiser la pièce technique alors que le nombre de références augmente sans cesse.

« L’application simple et intuitive permettra d’acquérir une meilleure connaissance des produits commercialisés par la plate-forme et d’y accéder quel que soit l’endroit où se trouvent les utilisateurs lors de leurs tournées » précise Franck Mauboussin. Toutes les nouveautés, les promotions et les actualités du moment apparaissent sur la page d’accueil de l’application.

Dans la même rubrique :

  • Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
    Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
  • Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?
    Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?
  • Doyen Auto veut doubler ses réseaux en France
    Doyen Auto veut doubler ses réseaux en France
  • Alternative Autoparts renforce son réseau
    Alternative Autoparts renforce son réseau
  • Laurent Automobile entérine la transformation de son réseau
    Laurent Automobile entérine la transformation de son réseau
  • Alternative Autoparts devient partenaire de Nexus
    Alternative Autoparts devient partenaire de Nexus
  • Amerigo International d’Automotor intéresse douze distributeurs
    Amerigo International d’Automotor intéresse douze distributeurs
  • Étude Décision Atelier : les habitudes d’achat des garagistes et Internet
    Étude Décision Atelier : les habitudes d’achat des garagistes et Internet
  • Jérôme Bertin-Lebret nommé directeur marketing et pricing de Back2Car
    Jérôme Bertin-Lebret nommé directeur marketing et pricing de Back2Car
  • Autodis (Autodistribution) bientôt coté en Bourse ?
    Autodis (Autodistribution) bientôt coté en Bourse ?
  • Mort ou dormant, le stock en question
    Mort ou dormant, le stock en question
  • Trophées de la rechange : Autodistribution et Alliance Automotive à l’honneur
    Trophées de la rechange : Autodistribution et Alliance Automotive à l’honneur
  • Distributeurs : des marges à récupérer
    Distributeurs : des marges à récupérer
  • L’Agra s’implante en Bretagne en rachetant CREA
    L’Agra s’implante en Bretagne en rachetant CREA
  • LKQ acquiert le distributeur allemand Stahlgruber
    LKQ acquiert le distributeur allemand Stahlgruber

Newsletter
Recherche