Le CNPA alerte la DGCCRF sur les dérives autour de la pièce de réemploi

Publié le par .

Préoccupé par l’émergence de sites proposant des pièces de réemploi vendues par des particuliers, le CNPA a saisi la DGCCRF pour mettre fin à ces pratiques.

Le CNPA rappelle que les pièces de réemploi démontées par un particulier ou par organisme non agréé centre VHU ne peuvent être commercialisées.
Le CNPA rappelle que les pièces de réemploi démontées par un particulier ou par organisme non agréé centre VHU ne peuvent être commercialisées.

Des pièces de rechange d’occasion vendues par les particuliers ? Le CNPA dit non ! Depuis l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 du décret relatif à l’utilisation de pièces de rechange, l’organisation syndicale a observé un développement de sites internet permettant la vente de pièces de réemploi par des particuliers et par des professionnels non agréés VHU. Parmi eux, la plate-forme La Bonne Épave, qui vient d’être mise en ligne.

La multiplication de ces sites inquiète le CNPA, qui a saisi la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour la prévenir sur le développement de ces « pratiques préoccupantes qui encouragent la création de sites illégaux de traitement de VHU et des trafics associés ». Le syndicat estime nécessaire l’encadrement juridique de la vente de pièces de réemploi sur Internet afin d’offrir au consommateur final une plus grande sécurité.

À noter que le CNPA avait déjà rencontré, à ce sujet, les dirigeants du site de petites annonces Le Bon Coin en janvier 2016 pour leur rappeler le caractère illégal d’offres de vente de pièces d’occasion ou encore d’épaves automobiles en janvier dernier. À la suite de cette réunion, toutes les annonces de vente de véhicules accidentés, de pièces détachées et d’airbags ont été supprimées du site.

Mots clefs associés à cet article : Recyclage, CNPA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Macif investit davantage dans Drust
    Macif investit davantage dans Drust
  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
  • ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
    ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
  • La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
    La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
  • I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
    I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
  • C2A Garantie propose la formule Prestige
    C2A Garantie propose la formule Prestige
  • La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
    La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
  • Clas bouge et le fait savoir
    Clas bouge et le fait savoir
  • Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
    Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
  • Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
    Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
  • Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
    Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
  • Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
    Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
  • Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
    Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
  •  Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
    Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
  • L’évolution en 3 actes du contrôle technique
    L’évolution en 3 actes du contrôle technique

Newsletter
Recherche