Le CNPA dévoile son plan d’action pour les concessionnaires VP

Publié le par .

Christophe Maurel, président de la branche Concessionnaires VP du CNPA, a présenté le mercredi 17 mai à Paris son plan d’action pour les quatre prochaines années.

Le président de la branche concessionnaire VP du CNPA a dévoilé sa feuille de route pour 2017-2021.
Le président de la branche concessionnaire VP du CNPA a dévoilé sa feuille de route pour 2017-2021.

Christophe Maurel, fraîchement réélu pour quatre ans à la présidence Métier Concessionnaires VP du CNPA, a présenté les objectifs de la branche à l’horizon 2021. Au programme des objectifs : qualification des véhicules neufs, insécurité juridique des réparateurs agréés et enjeux du marché VO.

Définition précise du véhicule neuf

Le CNPA va lancer une action auprès de la Commission européenne pour statuer sur la définition du véhicule neuf ; il lui remettra un rapport dans l’année en cours. Selon Christophe Maurel, les contrats des concessionnaires ne qualifient pas précisément le VN. Et d’évoquer notamment le cas du véhicule d’occasion « zéro kilomètre », souvent assimilé à du neuf. Le CNPA propose de lever le flou en qualifiant d’occasion le véhicule « dès sa première immatriculation effective ».

Insécurité des réparateurs agréés

« Il y a une insécurité juridique qui pèse sur les réparateurs agréés », explique Christophe Maurel en dénonçant les constructeurs qui résilient les contrats avec des préavis de deux ans sans motif. Même si le cadre européen ne sera pas revu avant 2022, le CNPA via sa commission « Business Model », propose d’ores et déjà un plan d’action. Notamment l’intégration d’un droit de préemption au concédant aligné sur la valeur du marché ou sur la meilleure offre faite. « La préemption est possible et existe déjà dans les contrats Fiat », assure Christophe Maurel. Qui ajoute : « Le concessionnaire doit rester la pierre angulaire de la distribution du VN. »

Capter les ventes VO entre particuliers

L’un des objectifs du mandat du président est de rapatrier chez les professionnels toute une partie des ventes de VO réalisées entre particuliers. « L’État encourage les échanges entre particuliers », estime Christophe Maurel. Il assure que l’État pourrait mieux encadrer les ventes de VO en proposant notamment un crédit d’impôt de 1 000 euros aux automobilistes qui acquerraient un véhicule plus récent auprès d’un professionnel. Officiellement, cette année, 5,6 millions de VO ont été vendus, dont deux tiers entre particuliers. Le CNPA considère qu’il faut ajouter un million de véhicules à ce chiffre, soit le nombre de transactions qui ne sont pas signalées faute de changement de carte grise.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Service

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
    GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
  • Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
    Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
  • DriveQuant au service de l’entretien prédictif
    DriveQuant au service de l’entretien prédictif
  • Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
    Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
  • Emplois : la bonne dynamique du secteur
    Emplois : la bonne dynamique du secteur
  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations

Newsletter
Recherche