Le CNPA ouvre ses portes aux débosseleurs

Publié le par .

Le CNPA annonce le lancement d’une commission, au sein de la branche carrosserie, dédiée au débosselage sans peinture. Cette activité, encore mal connue, aspire à être mieux encadrée pour éviter les dérives et les abus observés depuis trop longtemps.

Au CNPA, le débosselage sans peinture a désormais sa propre commission, rattachée à la branche carrosserie dont elle est une vraie spécialité.
Au CNPA, le débosselage sans peinture a désormais sa propre commission, rattachée à la branche carrosserie dont elle est une vraie spécialité.

Alors que le CNPA tente depuis 2010 d’encadrer l’activité de débosselage sans peinture (DSP) pratiquée sur le territoire, le syndicat semble avoir enfin trouvé le moyen d’y parvenir. Il informe très officiellement le monde de l’après-vente automobile que désormais existe une véritable représentation professionnelle des opérateurs du DSP en France. Elle s’exprime à travers la mise en place statutaire (depuis novembre 2016) et la constitution d’une commission DSP présidée par Mickaël Haynau, un carrossier-débosseleur de formation qui pratique cette activité au sein de sa propre structure.

Le CNPA traduit ainsi sa volonté de tenter de mieux connaître et cerner cette activité. Le syndicat invite bien sûr le plus grand nombre d’opérateurs de TPE et de plus grandes structures agréées ou non à rejoindre le mouvement sur un objectif commun : représenter et défendre les intérêts de la filière, mais aussi améliorer la situation de tous les professionnels du DSP.

Une activité qui sort de l’ombre

Vieux d’une vingtaine d’années en France, le DSP est une activité très méconnue qui est sortie de l’ombre il y a dix ans. Dès lors, de nombreuses structures le pratiquant sont apparues. De statuts souvent opaques, celles-ci font appel à de la main-d’œuvre étrangère plus ou moins bien qualifiée et dont les règles juridiques et sociales sont bien éloignées des lois françaises.

« On est confronté à une grosse dérive par le biais d’auto-entrepreneurs ou de structures faisant appel à de la main-d’œuvre plus ou moins qualifiée en provenance de l’étranger. Ceux-ci pratiquent des prix cassés et des prestations déloyales pour les artisans français, déplore Mickaël Haynau. Le DSP est un métier très technique basé sur un savoir-faire et une maîtrise réclamant plusieurs années d’expérience que n’importe qui ne peut pas faire et qui mérite, à ce titre, d’être valorisé. »

Le profil du débosseleur restant assez mal connu, la commission DSP souhaite en priorité comptabiliser ces professionnels en les rassemblant. À travers elle, le CNPA s’est donné pour mission de structurer cette profession dans un cadre légal et social clair. Un cadre qui a de nombreux points communs avec celui de la branche carrosserie, dont dépend le DSP.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Carrosserie

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Naissance officielle de l’OPCO Mobilités
    Naissance officielle de l’OPCO Mobilités
  • Autoeco se colle au « décret 5 flux »
    Autoeco se colle au « décret 5 flux »
  • KG Protech forme les techniciens à distance
    KG Protech forme les techniciens à distance
  •  Claude Cham nouveau président de la Fiev
    Claude Cham nouveau président de la Fiev
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
  • WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
    WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
  • ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
    ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
  • Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
    Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
  • Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
    Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
  • + 36% de véhicules électriques en février 2019
    + 36% de véhicules électriques en février 2019
  • Solware Auto va développer son DMS Winmotor Next en Europe
    Solware Auto va développer son DMS Winmotor Next en Europe
  • L’Apam plaide pour une mobilité abordable, pérenne et équitable
    L’Apam plaide pour une mobilité abordable, pérenne et équitable
  • Flexfuel confirme sa troisième homologation
    Flexfuel confirme sa troisième homologation
  • L’éco-maintenance s’invite dans les ateliers
    L’éco-maintenance s’invite dans les ateliers
  • Daf Conseil forme à la dépollution moteur
    Daf Conseil forme à la dépollution moteur

Newsletter
Recherche