Le Diesel, signe extérieur de pauvreté

Publié le par .

Une étude de L’argus démontre bien que l’alignement du prix de gasoil avec celui de l’essence, et plus largement la politique anti-diesel, impactent davantage la population la plus modeste.

L’alignement du prix de gasoil avec celui de l’essence, et plus largement la politique anti-diesel, impactent davantage la population la plus modeste.
L’alignement du prix de gasoil avec celui de l’essence, et plus largement la politique anti-diesel, impactent davantage la population la plus modeste.

La décision annoncée par le gouvernement d’aligner progressivement de la fiscalité du gasoil sur celle de l’essence à l’horizon 2021 ne passe pas. Le prix du diesel a récemment dépassé celui du sans-plomb 95 dans 20% des stations-services françaises.

De quoi susciter la colère des conducteurs, et en particulier les plus ruraux, qui, faute d’alternative, utilisent largement leur véhicule au quotidien. Ayant à parcourir plusieurs kilomètres par jour, ces habitants des campagnes ont majoritairement opté pour des véhicules diesel qui équipent aujourd’hui 68 % des foyers.

Pour mesurer l’impact de cette hausse du prix du gasoil, notre confère L’argus a comparé pour chaque département, le pourcentage de véhicules roulant au diesel avec le taux de ménages non imposables, signe de fragilité économique.

Le journal a illustré ces données sur un graphique, où chaque département est représenté par un point, positionné en fonction de la part de ménages fiscaux imposés et du pourcentage de véhicule diesel dans le parc. Le lien entre fragilité économique et équipement en Diesel n’en apparait que plus flagrant.

« En raisonnant à l’échelle de l’unité départementale, preuve est faite que les plus fragiles seront les plus impactés par les mesures anti-diesel, et pas seulement sur le plan financier : avec l’interdiction pure et simple du Diesel planifiée pour 2024 à Paris et 2030 pour l’Ile de France, c’est toute une population rurale qui pourrait alors subir une véritable assignation à résidence, qui ne ferait qu’accentuer encore la fracture territoriale. Une réalité que l’exécutif, à l’heure où ses actions en faveur des plus modestes peinent à convaincre l’opinion publique, ne devrait pas négliger. » déclare Thibaut Frank, éditorialiste de L’argus.

Dans la même rubrique :

  • GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
    GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
  • Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
    Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
  • DriveQuant au service de l’entretien prédictif
    DriveQuant au service de l’entretien prédictif
  • Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
    Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
  • Emplois : la bonne dynamique du secteur
    Emplois : la bonne dynamique du secteur
  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations

Newsletter
Recherche