Le Mondial de l’automobile cherche un second souffle

Publié le par .

Après seize jours d’exposition, le Mondial de l’automobile vient de fermer ses portes, accusant un recul notable (– 14 %) de sa fréquentation. L’organisateur AMC Promotion tire néanmoins des leçons positives de cette édition 2016 et se dit prêt à envisager une refonte de son Salon.

Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial de l'automobile, aux côtés du millionième visiteur.
Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial de l'automobile, aux côtés du millionième visiteur.

L’honneur est sauf pour l’édition 2016 du Mondial de l’automobile : le cap du million de visiteurs a été franchi ce dimanche 16 octobre, à quelques heures de la clôture du Salon international. Au final, 1 066 439 passionnés ont arpenté les allées de la biennale parisienne, qui demeure le Salon automobile le plus fréquenté au monde. « Certes, il perd 14 % de visiteurs par rapport à son édition 2014, mais cette baisse est à mettre en regard des 15 à 30 % de baisse constatée sur tous les événements nationaux depuis le 13 novembre 2015 » nuance AMC Promotion, société organisatrice du Mondial. Cette dernière s’est d’ailleurs satisfaite du bon déroulement de son événement, qui a eu lieu dans un climat positif et sans aucun incident.

Notons également un renouvellement des visiteurs puisque un tiers d’entre eux n’était jamais venu au Mondial auparavant. Ce nouveau public est, en outre, plus féminin (un visiteur sur quatre était une femme) et plus jeune (deux visiteurs sur trois avaient moins de 50 ans). Une évolution du visitorat qui reflète finalement celle de l’industrie automobile selon les organisateurs. « En phase avec ces nouvelles audiences, l’ensemble des exposants a proposé une variété jamais égalée de services, de produits et globalement de solutions d’auto-mobilité. […] On peut réellement parler du Mondial de la transition automobile », soutient AMC Promotion.

« Des questions seront posées »

Au-delà de la fréquentation, le Mondial 2016 est resté malgré tout un bon cru pour ses exposants puisque les prises de commande et de contact ont augmenté de 50 % pour une partie d’entre eux. Autre signe encourageant : un visiteur sur trois a l’intention d’acheter un véhicule dans les douze prochains mois (contre un sur quatre en 2014).

Des chiffres qui n’empêcheront toutefois pas AMC Promotion de s’interroger sur la prochaine formule de son Salon bisannuel, qui célébrera en 2018 ses 120 ans. « Oui des questions de durée, de format, de coût seront posées afin de reconquérir certaines marques absentes, dans l’intérêt du public. Mais oui, aussi, certaines transformations opérées sur ce Mondial seront maintenues parce qu’elles étaient indispensables afin de s’adapter à un monde des mobilités qui évolue très rapidement », conclut l’organisateur.

Mots clefs associés à cet article : Mondial de l’Automobile

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Des brouilleurs contre les outils d’aide à la conduite
    Des brouilleurs contre les outils d’aide à la conduite
  • Kleen accompagne l’automobiliste au lavage
    Kleen accompagne l’automobiliste au lavage
  • Filtre d’habitacle : Feu vert propose trois nouveaux forfaits
    Filtre d’habitacle : Feu vert propose trois nouveaux forfaits
  • Le boom de l’assistance, qui a doublé en dix ans
    Le boom de l’assistance, qui a doublé en dix ans
  • Patrick Poincelet réélu président des recycleurs du CNPA
    Patrick Poincelet réélu président des recycleurs du CNPA
  • EBP MéCa optimise ses logiciels de gestion
    EBP MéCa optimise ses logiciels de gestion
  • Point Loc de ADA ouvre sa 400<sup>e</sup> agence
    Point Loc de ADA ouvre sa 400e agence
  • La corvée du nettoyage du véhicule
    La corvée du nettoyage du véhicule
  • DAF Conseil lance My Network Management Center
    DAF Conseil lance My Network Management Center
  • CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation
    CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation
  • Les auto-écoles manifestent contre « l’ubérisation » de l’Éducation routière
    Les auto-écoles manifestent contre « l’ubérisation » de l’Éducation routière
  • Proxiserve franchit le cap des 25 000 points de recharge installés en France
    Proxiserve franchit le cap des 25 000 points de recharge installés en France
  • Crédit du Nord se lance dans la location longue durée
    Crédit du Nord se lance dans la location longue durée
  • Légère reprise d’activité pour les garagistes en 2016
    Légère reprise d’activité pour les garagistes en 2016
  • La FNAA demande une TVA à 7 % sur les factures d’entretien-réparation
    La FNAA demande une TVA à 7 % sur les factures d’entretien-réparation

Newsletter
Recherche