Le SREC récupère l’énergie cinétique pour économiser le carburant

Publié le par .

Les ultracondensateurs de Skeleton Technologies affichent des performances supérieures en termes de densité d’énergie et de puissance.
Les ultracondensateurs de Skeleton Technologies affichent des performances supérieures en termes de densité d’énergie et de puissance.

Aider les transporteurs à réduire leur budget carburant : c’est la mission que se sont fixée Skeleton Technologies et Adgero SARL. Ces deux start-up ont en effet développé un ingénieux système de récupération d’énergie cinétique (SREC – KERS en anglais) pour poids lourds. Ce dispositif hybride, optimisé pour les solutions de transport routier intermodal, a été conçu pour réduire la consommation de carburant et les émissions associées de 15 à 25 %

Dans le détail, cette technologie allie une banque d’ultra-condensateurs à haute puissance et un essieu à motorisation électrique, monté sous la remorque. Pilotée par un système de gestion intelligente interprétant les actions du conducteur, la technologie est capable de récupérer l’énergie lors du freinage, utilisable par la suite lors des phases d‘accélération.

Selon les deux start-up, en fonction de la nature du terrain et de la densité de la circulation, la consommation de carburant et les émissions de CO2 peuvent être réduites jusqu’à 25 %. Autre atout du SREC : il a été conçu pour dépasser la durée de vie d’une remorque (environ 10 ans).

« Les transporteurs routiers représentent plus d’un cinquième des émissions totales de CO2 de l’UE. Développer des solutions concrètes pour réduire efficacement les émissions de CO2 est crucial. Nous commençons à voir des systèmes de freinage régénératif sur le marché de l’automobile, mais le marché des poids lourds a clairement besoin d’une solution similaire » explique Mack Murray, P-DG d’Adgero SARL.

À noter que le système SREC fera l’objet d’essais sur route en 2016 avec le logisticien Altrans, qui dispose d’une flotte de 11 000 véhicules en Europe. Adgero et Skeleton Technologies prévoient ensuite de démarrer la production avec un objectif de 8 000 à 10 000 unités par an d’ici à 2020.

Mots clefs associés à cet article : Poids-lourd

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Alertgasoil partenaire de STEF
    Alertgasoil partenaire de STEF
  • Blyyd livre un tracteur électrique à Carrefour
    Blyyd livre un tracteur électrique à Carrefour
  • Jost group commande 500 camions Stralis NP Iveco
    Jost group commande 500 camions Stralis NP Iveco
  • TIS-Web Motion : le nouveau service de gestion de flotte de VDO
    TIS-Web Motion : le nouveau service de gestion de flotte de VDO
  • Camions autonomes : une sérieuse menace pour les chauffeurs
    Camions autonomes : une sérieuse menace pour les chauffeurs
  • Le gaz au service de la baisse du CO2
    Le gaz au service de la baisse du CO2
  • TRM : + 3,9 % pour la Pologne, – 7 % pour la France !
    TRM : + 3,9 % pour la Pologne, – 7 % pour la France !
  • DAF remporte l’appel d’offre pour les BOM à Angoulême
    DAF remporte l’appel d’offre pour les BOM à Angoulême
  • Un premier camion à l’éthanol sur les routes de France
    Un premier camion à l’éthanol sur les routes de France
  • Samada adopte le biométhane avec GNVERT
    Samada adopte le biométhane avec GNVERT
  • Mercedes livre son 500e camion au groupe TRM
    Mercedes livre son 500e camion au groupe TRM
  • Le chiffre d’affaires de Stef reste stable en 2016
    Le chiffre d’affaires de Stef reste stable en 2016
  • NOx : les camions montrent l’exemple
    NOx : les camions montrent l’exemple
  • Transport routier : des hausses de coûts de 1,2 à 2,1 % à prévoir
    Transport routier : des hausses de coûts de 1,2 à 2,1 % à prévoir
  • STEF vise l’international avec STEF Europe
    STEF vise l’international avec STEF Europe

Newsletter
Recherche