Le boom du pneu toutes saisons se confirme

Publié le par .

Le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) livre son bilan de l’exercice 2016 ! Dans un marché du pneumatique atone, en baisse de 0,6 %, le retour en grâce du pneu toutes saisons a été une nouvelle fois salutaire pour les ateliers. Le pneu hiver peine en revanche à remonter la pente.

Plus de 35 % des Français sont prêts à s’équiper de pneus quatre saisons selon une étude Allopneus.
Plus de 35 % des Français sont prêts à s’équiper de pneus quatre saisons selon une étude Allopneus.

Sur le marché du pneumatique, il fait aujourd’hui la pluie et le beau temps. Profitant d’une météo clémente, le pneu toutes saisons continue de séduire les automobilistes. Selon le dernier bilan annuel du Syndicat des professionnels du pneumatique (SPP), il même vu sa part de marché doubler entre 2015 et 2016 pour s’établir à 4,1 %. Depuis 2010, ses ventes ont progressé au total de 68,1 %. Une hausse notable due en partie aux fortes campagnes de communication déployées par les manufacturiers ces dernières années, en particulier Michelin, qui vient de renouveler son CrossClimate.

Ce succès du pneumatique toutes saisons n’est toutefois pas sans conséquences puisque il cannibalise en partie les volumes du pneu hiver, qui a encore perdu du terrain l’an dernier (– 12 %). « C’est très net, il y a eu un transfert entre les deux segments de marché avec 300 000 enveloppes perdues pour le pneu hiver » confirme Régis Audugé, directeur général du SPP.

L’essor du produit toutes saisons a également des répercussions sur l’activité des ateliers, qui ne bénéficient plus du trafic généré par le pneu hiver. « C’est embêtant pour le pneumaticien car il voit moins souvent son client. Avec le pneu hiver, ce dernier se devait de passer au garage tous les six mois pour permettre au réparateur de changer ses enveloppes et de vérifier l’état du véhicule par la même occasion » observe Régis Audugé.

Des prix à la baisse

La bonne tenue du pneu toutes saisons n’a toutefois pas suffi à dynamiser un marché du TC4 (tourisme, camionnette, 4 x 4) plutôt stable, à – 0,6 %. Dans le détail, si les ventes de pneu tourisme et d’utilitaires sont à la baisse (respectivement à – 0,8 % et – 1,4 %), le segment SUV et 4 x 4 progresse de 6,1 %. Dans ce contexte peu favorable, la concurrence a fait rage dans les ateliers et entre les manufacturiers, conduisant à une baisse moyenne des prix de 3,2 %.

À noter par ailleurs que cet environnement économique n’a pas bénéficié aux marques premium, qui ont vu leur part de marché régresser de 63,3 % à 61,8 %. Le bilan est tout autre pour les marques de distributeurs (MDD), dont les volumes ont bondi de 6,1 %. Les pneus « budget » sont aussi dans le vert avec des ventes en hausse de 3,5 %.

Dans la même rubrique :

  • La consommation de carburant en légère hausse en 2017
    La consommation de carburant en légère hausse en 2017
  • Temot International accueille le finlandais Motoral Oy
    Temot International accueille le finlandais Motoral Oy
  • Belle année 2017 pour le réseau Partner’s
    Belle année 2017 pour le réseau Partner’s
  • OTOP, l’achat en ligne pensé pour les pros
    OTOP, l’achat en ligne pensé pour les pros
  • Amazon Business, le service aux pros d’amazon.fr
    Amazon Business, le service aux pros d’amazon.fr
  • Pneumatiques : l’hiver sauve la mise
    Pneumatiques : l’hiver sauve la mise
  • Temot International grandit en Égypte
    Temot International grandit en Égypte
  • Wyz Group se déploie en Europe via Toyota et Michelin
    Wyz Group se déploie en Europe via Toyota et Michelin
  • IDLP grossit dans l’Ouest avec la reprise de Riche Diffusion
    IDLP grossit dans l’Ouest avec la reprise de Riche Diffusion
  • Autodis : l’entrée en Bourse se dessine
    Autodis : l’entrée en Bourse se dessine
  • Temot International : nouveau directeur du développement et nouvel actionnaire
    Temot International : nouveau directeur du développement et nouvel actionnaire
  • Pièces d’occasion : + 10 % en 2017
    Pièces d’occasion : + 10 % en 2017
  • Automotor se réorganise
    Automotor se réorganise
  • Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
    Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
  • Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?
    Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?

Newsletter
Recherche