Le coût de possession des thermiques toujours avantageux en France

Publié le par .

Selon une étude comparative de 21 pays, en France l’automobile coûte en moyenne moins cher à détenir. Zoom sur les coûts de détention de véhicules selon la motorisation.

Pour réaliser le coût moyen de détention, l’étude intègre les dépenses de carburant, l’amortissement, les taxes, l’assurance et l’entretien.
Pour réaliser le coût moyen de détention, l’étude intègre les dépenses de carburant, l’amortissement, les taxes, l’assurance et l’entretien.

En France, le coût moyen de possession d’un véhicule essence et celui d’un véhicule diesel se tiennent dans un mouchoir de poche. Selon l’étude Car Cost Index, réalisée par LeasePlan (société spécialisée dans les services automobiles), il faut en effet débourser en France en moyenne 472 euros par mois pour un véhicule essence contre 475 euros pour une motorisation diesel. La note double presque en ce qui concerne les véhicules électriques, dont le coût mensuel de détention atteint 836 euros.

21 pays européens comparés

« La bonne nouvelle, c’est que les véhicules électriques constituent désormais une solution à prix compétitif pour les conducteurs de plusieurs pays européens. Mais ce n’est pas le cas partout » commente Tex Gunning, P-DG de LeasePlan. Effectivement, même si ce n’est pas le cas encore en France, il est plus avantageux de posséder une motorisation alternative dans d’autres pays européens.

Le Car Cost Index a ainsi étudié le coût de possession de véhicules de segments B et C dans 21 pays européens. Et si la France est en dessous des moyennes de tous les pays comparés pour les véhicules thermiques, ce n’est pas le cas pour les électriques, qui reviennent en moyenne à 819 euros par mois.

Il y a ainsi des pays où il vaut mieux rouler en électrique. C’est notamment le cas de la Norvège, où le coût de détention total moyen d’un véhicule électrique est de 670 euros par mois contre 731 euros pour un essence et 722 euros pour une voiture diesel. Aux Pays-Bas, il faut débourser 829 euros mensuels pour la motorisation électrique contre 861 euros pour le diesel.

Le carburant désavantage les thermiques

En outre, pour réaliser le coût moyen de détention, l’étude intègre les dépenses de carburant, l’amortissement, les taxes, l’assurance et l’entretien. Et, selon les données publiées par LeasePlan, le poste de dépense le plus économique pour les automobilistes roulant à l’électrique est le carburant. Tous pays confondus, ils dépensent en moyenne 39 euros par mois en électricité contre 110 euros pour l’essence et 78 euros pour le diesel.

Mots clefs associés à cet article : Étude, Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
  • Connectivité : des conducteurs divisés
    Connectivité : des conducteurs divisés
  • Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
    Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
  • Autopromotec 2019 sur de bons rails
    Autopromotec 2019 sur de bons rails
  • 12 % des entrées en atelier sont refusées
    12 % des entrées en atelier sont refusées
  • L’Anfa lance monjobauto.fr
    L’Anfa lance monjobauto.fr

Newsletter
Recherche