Le marché de l’occasion toujours en recul

Publié le par .

Avec un peu plus de 507 000 changements de main au mois de juin 2018, le marché de l’occasion confirme la tendance : l’année 2018 s’annonce moins prolifique que la précédente. Les marques françaises et le diesel pâtissent de la morosité du marché.

Le premier semestre 2018 enregistre une regression de 3,5 % sur le marché de l'occasion par rapport à 2017.
Le premier semestre 2018 enregistre une regression de 3,5 % sur le marché de l'occasion par rapport à 2017.

Alors que le mois de mai annonçait une relative trêve quant au recul des transactions sur le marché de l’occasion, le mois de juin infirme la reprise avec 507 166 changements de main selon le baromètre d’Autoscout24. Ainsi, juin enregistre une baisse des immatriculations de 2,6 % par rapport à juin 2017. Le premier semestre de l’année affiche 2,82 millions immatriculations, soit une perte de près de 102 000 ventes par rapport à la même période en 2017, confirmant la baisse récurrente des transactions depuis décembre dernier.

Dans le détail, le diesel perd encore des parts de marché (– 5,44 %) même s’il reste toujours majoritaire avec 1,8 million de changements de main contre plus de 975 000 pour les motorisations essence qui, elles, restent stables. En ce qui concerne l’âge des véhicules, les parts de marché des segments les plus jeunes progressent au détriment de celles des plus de 5 ans. Ainsi, les moins de 5 ans gagnent 14 000 immatriculations par rapport au premier semestre 2017, avec plus de 1,09 million de changements de main sur ce segment.

Les françaises à la peine

Malgré une conjoncture difficile, quelques marques tirent leur épingle du jeu. Notamment Dacia, Volvo et Nissan, qui enregistrent des hausses respectives de 20,5 %, 10 % et 6,7 %. En revanche, les transactions qui concernent Volkswagen (– 2,8 %), BMW (– 3,6 %) et Mercedes (– 1,2 %) reculent toutes sur le premier semestre, s’inscrivant dans la même veine que le marché. Les marques françaises quant à elle sont davantage touchées par la régression. En effet, Renault enregistre une baisse de 6,6 % de ses transactions, Peugeot est à – 4,05 % et Citroën à – 5,7 %.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
    Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
  • L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
    L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
  • Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
    Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
  • AutoScout24 évalue les prix des occasions
    AutoScout24 évalue les prix des occasions
  • Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
    Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
  • Le marché de l’occasion demeure en berne
    Le marché de l’occasion demeure en berne
  • Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
    Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
  • Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
    Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
  • La LOA davantage prisée en occasion
    La LOA davantage prisée en occasion
  • Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
    Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
  • Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
    Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
  • Univers VO lance sa première réunion de club
    Univers VO lance sa première réunion de club

Newsletter
Recherche