Le marché du véhicule d’occasion maintient le rythme

Publié le par .

Le marché de l’occasion a battu son record en 2016 ! Le volume de transactions VO a dépassé les 5,6 millions d’unités l’année dernière, soit une progression de 1 % par rapport à 2015.

Les ventes de SUV ont grimpé de 16,6 % en 2016.
Les ventes de SUV ont grimpé de 16,6 % en 2016.

5,6 véhicules d’occasion pour 1 véhicule neuf : c’est le rapport de ventes entre VO et VN pour l’exercice 2016. Alors que le marché du neuf a retrouvé des couleurs l’an dernier, les ventes de voitures de seconde main se sont hissées à leur plus haut niveau historique avec un volume de 5,62 millions d’immatriculations (+ 1 %). Ce bilan dépasse le précédent record de 5,57 millions d’unités établi en 2007.

Les marques françaises représentent 55,85 % du marché de l’occasion, en léger recul par rapport à 2015. Avec 1,30 million d’immatriculations environ, Renault enregistre d’ailleurs un recul de 1,1 %, voyant sa part de marché perdre 2,1 %. Notons que la marque au losange classe toutefois trois de ses modèles (la Clio et le couple Mégane-Scénic) sur le podium des véhicules les plus vendus. De son côté, le groupe PSA progresse légèrement de 0,5 %. Le trio des constructeurs ayant le plus progressé en 2016 est dominé par Dacia (+ 17,86 %), suivi par Kia (+ 12,39 %) et Hyundai (+ 6,81 %). À l’autre extrémité du classement, Alfa Romeo (– 5,69 %), Seat (– 1,44 %) et Opel (– 1,36 %).

Un marché VO de plus en plus polarisé

Autre tendance observée en 2016 : le marché tend à se polariser autour des segments des catégories des véhicules très récents et très âgés. Le segment des VO de plus de 16 ans a bondi de 10 % tandis que celui des modèles de 1 an et moins a augmenté de 4,9 %. Cœur de l’activité VO des professionnels, la catégorie des véhicules entre 2 et 5 ans a perdu 2,8 % dans un marché en progression globale de 1 %.

Si le recul de la diésélisation du parc se fait de plus en plus ressentir sur le marché du neuf, le constat est moins évident avec le VO. Les motorisations Diesel restent en effet très populaires puisqu’elles représentent environ 67 %. Les véhicules hybrides et électriques continuent leur progression avec des évolutions de + 35,6 % et + 22,2 %, mais leurs volumes restent marginaux.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Groupe PSA, Renault, Dacia, Kia, Alfa Romeo, Opel, Hyundai

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
    Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
  • Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
    Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Le marché de l’occasion toujours en recul
    Le marché de l’occasion toujours en recul
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
  • Univers VO lance sa première réunion de club
    Univers VO lance sa première réunion de club
  • Le marché de l’occasion se stabilise mais…
    Le marché de l’occasion se stabilise mais…
  • Youpicar propose la revente en ligne
    Youpicar propose la revente en ligne
  • Univers VO devient un Club
    Univers VO devient un Club
  • Autovisual s’allie à Drust
    Autovisual s’allie à Drust
  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions

Newsletter
Recherche