Le pneu toutes saisons sauve un marché en demi-teinte en 2015

Publié le par .

Les marques premium représentent 63,3 % des ventes (+ 0,2 %).
Les marques premium représentent 63,3 % des ventes (+ 0,2 %).

Pour les revendeurs de pneumatiques, l’année 2015 ne restera définitivement pas dans les mémoires. Selon le bilan du Syndicat des professionnels du pneu (SPP), issu du panel GfK*, le marché s’est globalement stabilisé l’année dernière, affichant une très modeste hausse de 0,1 %. En dépit d’un début d’année en fanfare (+ 16,5 % en janvier 2015), les volumes n’ont jamais décollé, chutant même de 14,6 % en décembre. « Les ventes de pneus restent globalement corrélées à la croissance. Faute de reprise, le marché est resté flat », analyse Régis Audugé, directeur général du SPP.

Les raisons de cette atonie sont multiples : les mauvaises ventes de pneus hiver (+ 1,7 % après un exercice 2014 très faible) ainsi qu’une concurrence plus forte des réseaux de marque ainsi que des pure players. Côté prix, si le mix produits a été tiré par la hausse des volumes SUV/4 x 4 (+ 5,5 % en 2015), le marché s’est de nouveau replié en valeur, d’environ 3 %.

Progression de 170 % pour le pneu toutes saisons

JPEG - 38.4 ko
À noter par ailleurs que les écarts de prix se sont resserrés entre opérateurs online et offline. Si des différences sont encore notables sur les petites dimensions (175 x 65) des marques budget (environ 10 %) ainsi que sur les grandes dimensions (205 x 55) des gammes budget et premium (8 à 15 %), les décalages sont moins importants sur les autres produits, avec un écart moyen inférieur à 5 %.

Dans ce contexte morose, seul le pneumatique « toutes saisons » a su redonner le sourire aux revendeurs. Ce segment a, en effet, affiché une progression remarquable de 169,7 % en 2015, avec un pic d’activité en décembre dernier à + 474 %… Dopés par la sortie du CrossClimate de Michelin, ces volumes ont d’ailleurs probablement cannibalisé les ventes de pneus hiver selon Régis Audugé. « C’est un produit adapté à l’ensemble du territoire et à ses nombreuses zones grises. Avec l’hiver doux que nous connaissons, on peut aussi penser que les automobilistes ont privilégié un pneu toutes saisons plutôt qu’un pneu hiver », conclut ce dernier.

*Ventes sell-out France des canaux centres-autos, négociants spécialistes et fast-fitters.

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique, ASAV

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Les défaillances d’entreprise en hausse dans l’entretien et la réparation automobiles
    Les défaillances d’entreprise en hausse dans l’entretien et la réparation automobiles
  • Les organisations de défense des automobilistes s’élèvent contre le mauvais entretien des routes
    Les organisations de défense des automobilistes s’élèvent contre le mauvais entretien des routes
  • Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération
    Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération
  • TPMS : le grand bluff des constructeurs automobiles ?
    TPMS : le grand bluff des constructeurs automobiles ?
  • Pneus hiver : utiles… pour les autres
    Pneus hiver : utiles… pour les autres
  • Costco, le géant américain qui pourrait bouleverser la distribution automobile
    Costco, le géant américain qui pourrait bouleverser la distribution automobile
  • Selon la FCGA, la reprise est bien là pour les professionnels de l’auto
    Selon la FCGA, la reprise est bien là pour les professionnels de l’auto
  • Plus de 35 % des Français prêts à s’équiper de pneus quatre saisons
    Plus de 35 % des Français prêts à s’équiper de pneus quatre saisons
  • Cyril Petit nommé directeur général d’Icare
    Cyril Petit nommé directeur général d’Icare
  • L’embellie du secteur de l’après-vente
    L’embellie du secteur de l’après-vente
  • CarGarantie dresse le palmarès des pannes 2015
    CarGarantie dresse le palmarès des pannes 2015
  • Accueil téléphonique : les MRA meilleurs que leurs concurrents
    Accueil téléphonique : les MRA meilleurs que leurs concurrents
  • Automobile : les défaillances d’entreprises progressent au premier semestre
    Automobile : les défaillances d’entreprises progressent au premier semestre
  • Une année 2015 à – 2,8 % pour les garagistes selon la FCGA
    Une année 2015 à – 2,8 % pour les garagistes selon la FCGA
  • Le décret sur le contrôle des émissions de polluants atmosphériques publié
    Le décret sur le contrôle des émissions de polluants atmosphériques publié

Newsletter
Recherche