Le projet Lowbrasys propose un freinage propre

Publié le par .

Source non négligeable de pollution particulièrement nocive pour l’homme, le freinage automobile est à l’origine du projet Lowbrasys. Orchestré par l’équipementier Brembo et cofinancé par le programme européen Horizon 2020, il a pour mission de réduire de moitié les émissions générées par cette fonction.

Le projet Lowbrasys propose un freinage propre

Depuis septembre 2015, dans le cadre du programme Horizon 2020 de la Commission européenne, des chercheurs et techniciens expérimentés de divers domaines d’activité ont participé au projet Lowbrasys ciblant à réduire de 50 % les particules émises pendant le freinage.

Coordonnée par l’équipementier italien Brembo, spécialiste mondialement reconnu du freinage, l’équipe du projet a rendu son rapport avec des propositions concrètes visant au développement :
• d’un revêtement en céramique pour les disques et plaquettes de frein (les disques sont actuellement fabriqués entièrement en fonte). Les essais ont démontré sa capacité à réduire la quantité de particules émises d’environ 60 à 90 % selon la disposition choisie et à limiter la masse totale des particules émises de 10 à 30 %.
• d’une stratégie de freinage contrôlé par un logiciel embarqué, permettant une réduction de 40 % de la quantité de particules émises et de 20 % de la masse particulaire totale.
• d’un système de captage destiné à réduire de 15 à 50 % la quantité de particules émises et à diminuer de 10 à 30 % la masse des émissions. Ce système a été étudié et trouvé. Il sera monté près de l’étrier de frein et dirigera le flux d’air contenant les particules vers un filtre. Les premiers résultats du dispositif de capture semblent prometteurs, et le développement d’un fonctionnement robuste est toujours en cours.
• d’une application pour smartphones, bientôt disponible, permettant de surveiller les émissions afin d’encourager une conduite plus consciente et plus respectueuse de l’environnement et un freinage en toute sécurité. Le projet a montré un potentiel de réduction des émissions allant jusqu’à 30 % grâce à l’attitude des conducteurs.

L’ensemble complet des solutions de freinage Lowbrasys à faibles émissions ouvre des possibilités d’application pour les nouvelles voitures. Des activités de développement doivent être réalisées par l’industrie pour mettre en œuvre ces solutions de freinage sur les nouveaux véhicules et le marché de la rechange. Les conclusions du projet peuvent également servir de tremplin à de nouveaux axes de recherche.

Mots clefs associés à cet article : Pollution

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Les Adas encore peu connus des automobilistes
    Les Adas encore peu connus des automobilistes
  • Suivideflotte.net propose de suivre la gestion des sinistres
    Suivideflotte.net propose de suivre la gestion des sinistres
  • L’Anfa fait découvrir les métiers de l’automobile avec l’Onisep
    L’Anfa fait découvrir les métiers de l’automobile avec l’Onisep
  • Salon de l’emploi automobile : 4 500 offres disponibles
    Salon de l’emploi automobile : 4 500 offres disponibles
  • Opteven se lance dans la connectivité avec Oocar
    Opteven se lance dans la connectivité avec Oocar
  • Naissance officielle de l’OPCO Mobilités
    Naissance officielle de l’OPCO Mobilités
  • Autoeco se colle au « décret 5 flux »
    Autoeco se colle au « décret 5 flux »
  • KG Protech forme les techniciens à distance
    KG Protech forme les techniciens à distance
  •  Claude Cham nouveau président de la Fiev
    Claude Cham nouveau président de la Fiev
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
  • WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
    WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
  • ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
    ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
  • Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
    Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
  • Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
    Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
  • + 36% de véhicules électriques en février 2019
    + 36% de véhicules électriques en février 2019

Newsletter
Recherche