Le traité de Rome à l’heure du digital

Publié le par .

Les défenseurs de l’accès pour tous à la data du véhicule connecté profitent de la célébration du soixantième anniversaire du traité de Rome pour rappeler les principes de la libre concurrence alors que l’industrie se digitalise.

Le traité de Rome à l’heure du digital

La coalition européenne, formée en fin d’année dernière pour défendre la mise en place d’une plate-forme télématique libre d’accès aux données du véhicule, profite de la célébration du soixantième anniversaire du traité de Rome pour réaffirmer les principes de base de la libre concurrence dans le secteur des services automobiles (assurance, commerce et réparation, contrôle technique, fabricants d’équipements de garage, location).

« Nos secteurs sont confrontés à des changements révolutionnaires qui appellent un cadre réglementaire solide pour assurer l’égalité des chances face à la digitalisation. L’industrie de l’UE est sur le point de se digitaliser, et nous espérons que les décideurs européens en feront bénéficier l’ensemble du secteur… La libre circulation des données et l’interopérabilité sont des éléments clés, seuls garants d’un véritable choix des services digitaux permettant au propriétaire du véhicule de décider avec qui il partage ses données et à quelles fins… La construction de l’Union européenne du XXIe siècle commence par la réaffirmation des principes fondamentaux de concurrence loyale, innovation, entrepreneuriat et libre choix des consommateurs. L’importance de ces principes existant depuis soixante ans ne devrait pas être remise en cause par la nécessité de les adapter au contexte actuel », plaident les membres de la coalition.

La Feda à la manœuvre en France

De son côté la FEDA, qui défend les intérêts de la distribution indépendante de pièces en France, en appelle aux autorités françaises pour que la tentation d’étouffement de la libre concurrence et de l’entrepreneuriat voulue par certains acteurs industriels soit contenue de façon à assurer à l’Union européenne et donc à la France les principes de base sur lesquels s’est construite la croissance économique des soixante dernières années.

La fédération prendra sa part dans cette initiative en s’adressant directement aux pouvoirs publics français, au ministère français des Affaires européennes, aux élus français du Parlement européen pour les sensibiliser à cette nouvelle tentative des constructeurs de bloquer en leur faveur l’accès à l’information technique des véhicules connectés.

Elle appelle l’ensemble des autres organisations syndicales françaises liées à l’automobile, également concernées par cet enjeu, à la rejoindre pour défendre cette position au plan national.

Mots clefs associés à cet article : Feda

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Onze clubs automobiles européens lancent l’Observatoire de la Mobilité
    Onze clubs automobiles européens lancent l’Observatoire de la Mobilité
  • La Poste se lance dans les cartes grises
    La Poste se lance dans les cartes grises
  • Contrôle technique 2017 : + 0,9 % de contre-visites
    Contrôle technique 2017 : + 0,9 % de contre-visites
  • GarageScore dresse le palmarès de ses meilleurs clients concessionnaires
    GarageScore dresse le palmarès de ses meilleurs clients concessionnaires
  • FlexFuel Energy Development lève 3 millions d’euros
    FlexFuel Energy Development lève 3 millions d’euros
  • Drust surveille la batterie
    Drust surveille la batterie
  • La Fédération française des véhicules d’époque enquête
    La Fédération française des véhicules d’époque enquête
  • [Tribune] Après-vente automobile : une révolution nécessaire
    [Tribune] Après-vente automobile : une révolution nécessaire
  • Nouveau directeur France pour Dekra Automotive Solutions
    Nouveau directeur France pour Dekra Automotive Solutions
  • Apprentissage : le CNPA approuve les axes de réforme
    Apprentissage : le CNPA approuve les axes de réforme
  • GarageScore, des avis qui font vendre
    GarageScore, des avis qui font vendre
  • La Semaine des services de l’automobile aura lieu en mars
    La Semaine des services de l’automobile aura lieu en mars
  • 3 questions à Odette Dantas, de GiPA France
    3 questions à Odette Dantas, de GiPA France
  • Garagiste : la confiance comme critère de choix
    Garagiste : la confiance comme critère de choix
  • Targa Telematics présente le Plexer Smart pour l’automobile
    Targa Telematics présente le Plexer Smart pour l’automobile

Newsletter
Recherche