Le véhicule d’occasion Volkswagen, de best-seller à futur flop ?

Publié le par .

Le scandale qui touche Volkswagen ne devrait pas être sans conséquences sur la valeur de ses VO.
Le scandale qui touche Volkswagen ne devrait pas être sans conséquences sur la valeur de ses VO.

Tout va bien pour Volkswagen ! Enfin presque : selon les dernières données du comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le scandale qui touche le constructeur allemand ne semble pas avoir de répercussions sur ses ventes pour le moment. En septembre, le groupe a ainsi vu ses immatriculations VP progresser de 12,6 %, toutes marques confondues.

Mais le répit de VW pourrait être de courte durée selon François Roudier, porte-parole du comité, qui rappelait que ces ventes ont été commandées « avant le déchaînement de la tempête »…

Même constat du côté du marché de l’occasion, où les modèles Volkswagen, Audi ou encore Seat n’ont pas encore subi le contrecoup de cette affaire. Si les concessionnaires que nous avons pu interroger observent depuis quelques jours un certain attentisme, ils ne craignent pas pour le moment de dépréciation de leur stock.

Un désintérêt pour VW grandissant

Fournisseur de la cote éponyme, le groupe Argus n’exclut toutefois pas de possibles variations à terme des valeurs de ces véhicules s’ils inondaient subitement le marché. « L’Argus établit des valeurs de marché à destination des professionnels : valeur Argus annonces et valeur Argus transactions. Contrairement à la cote Argus, ces valeurs sont sensibles aux variations conjoncturelles. Si donc beaucoup de clients souhaitent revendre ces véhicules, nous pourrions rapidement constater des évolutions de prix, à la baisse dans un premier temps puis de nouveau à la hausse quand se présenteront des acquéreurs intéressés » explique Jean-Pierre Gauthier, directeur général du groupe Argus.

Ce phénomène pourrait surtout s’accélérer dans les prochaines années avec la commercialisation en buyback sur le marché VO de véhicules actuellement en cours de location. Selon plusieurs observateurs, les loueurs risquent en effet de récupérer des modèles décotés par rapport à la valeur résiduelle négociée au départ des contrats.

D’ailleurs, si les prix des véhicules Volkswagen se sont jusqu’ici maintenus, un désintérêt pour ces produits semble se confirmer chez les automobilistes. Selon lacentrale.fr, l’un des leaders de la vente de VO en ligne, les consultations d’annonces de ventes de véhicules d’occasion Volkswagen ont en effet reculé ces derniers jours de 16 % et celles d’Audi, de 11 %.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Volkswagen, Audi, Skoda, Seat

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro
  • Kyump se déploie à Lille
    Kyump se déploie à Lille
  • L’essence davantage plébiscité en occasion
    L’essence davantage plébiscité en occasion
  • Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
    Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
  • Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
    Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
  • Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
    Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
  • Mauvais temps pour les véhicules d’occasion
    Mauvais temps pour les véhicules d’occasion
  • Aramisauto  a vendu 36 000 véhicules en 2017
    Aramisauto a vendu 36 000 véhicules en 2017
  • Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
    Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
  • Bonne année… pour le marché du VO
    Bonne année… pour le marché du VO

Newsletter
Recherche