Abonnez-vous

Au sommaire du numéro en cours

Enquête : Multimarquisme, le coming out des constructeurs
Interview : Olivier Legrand, Federal-Mogul
Astuce : L’hydrogène au service du décalaminage
Pièces : Bougie, le retour de l’essence !
Comparatif : Les crédits locatifs
Pannes : Le bilan du contrôle technique 2013

Toute l’information pour l’univers du garage

Léger recul d’activité pour A+ Glass

par le

Léger recul d'activité pour A+ Glass

Lors de son point annuel, l’enseigne A+ Glass a révélé quelques chiffres sur son activité 2011. Le nombre d’adhérents au réseau de vitrage, qui s’apprête à fêter ses 20 ans, est resté inchangé avec 315 points de service. En revanche, la totalité de l’effectif est passée de 1346 salariés en 2010 à 1460 l’an passé. Le nombre de véhicules de courtoisie mis à disposition de la clientèle a lui aussi augmenté, grimpant de 1466 à 1830, soit une hausse de 25 %. Pour mieux coller au marché et étendre sa couverture, A+ Glass continue le déploiement d’unités mobiles, passant de 131 à 195 véhicules. Le réseau a aussi persévéré dans sa stratégie d’attaque du marché professionnel avec 24 % de dossiers supplémentaires.

En ce qui concerne l’activité atelier, l’enseigne spécialisée note une baisse sensible de la rechange pare-brise avec un taux d’affaires qui passe de 68,1 % en 2010 à 67,6 % en 2011. Les premiers mois de l’année confirment cette baisse à 57,3 %. L’activité réparation connaît aussi un recul avec un taux qui chute de 26 à 24 %. A contrario, l’activé “glaces” connaît une progression, passant de 11,9 à 12,2 %. Sur 2012, cette part est de 16,4 %. Idem pour ce qui concerne la lunette arrière avec un taux de dossiers qui progresse de 3,8 à 4 % en 2011. Une part toujours en augmentation sur 2012 : à 4,5 %. En ce qui concerne les optiques, la part des affaires est stabilisée autour de 6 %.

Au global, le vitrier a connu une baisse d’activité de 4 %. Une perte limitée alors que le marché se situe à – 12 %. « Mais la situation est très variable selon les régions. Certains centres affichent – 9 % alors que d’autres sont à + 14 %  » souligne Pierre Perez, fondateur de la marque. Cette baisse se traduit par un chiffre d’affaires en berne, chutant de 79 à 75,5 millions d’euros. Une diminution expliquée aussi par un moindre coût moyen de réparation : celui-ci a en effet perdu près de 4 euros pour atterrir à 248 euros en moyenne.

L'info en continu

Corteco promeut le filtre d’habitacle 7 septembre 2012 par Jean-Marc GERVASIO Secteur Lave-glace à bout portant 10 septembre 2012 par Jean-Marc GERVASIO Secteur

- Voir tous les articles

Abonnez-vous à notre magazine Décision Atelier :

Inscrivez-vous :

  Notre newsletter

Notre newsletter hebdomadaire est diffusée auprès des acteurs des filières automobiles.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

  Nos flux RSS

Abonnez-vous à notre flux RSS pour suivre l’actualités de Décision Atelier en cliquant sur le bouton ci-dessous :