Les Français pas encore mûrs pour le véhicule autonome

Publié le par .

Alors que le Mondial de l’automobile bat son plein et met en vitrine de somptueux concept-cars bardés d’électronique, une étude du cabinet Deloitte affirme que le marché français n’est pas encore prêt pour le véhicule autonome.

Nos compatriotes n'ont pas de forte appétence pour le véhicule tout autonome.
Nos compatriotes n'ont pas de forte appétence pour le véhicule tout autonome.

Selon les observations du cabinet Deloitte, issues d’un sondage en ligne auprès de 1 200 consommateurs, 77 % des interrogés préfèrent les véhicules bien équipés facilitant la conduite aux véhicules totalement autonomes. Sur le podium des technologies attendues, toutes servent la sécurité des passagers. Bien surprenant, 191 euros serait le budget « technologie » que les Français seraient prêts à investir dans l’achat d’un nouveau véhicule contre 551 euros en 2014 !

Si les Français sont bien informés de la mise au point des voitures autonomes, 72 % des sondés pensent que celles-ci ne seront pas une réalité commerciale en France avant une vingtaine d’années. Globalement, nos compatriotes n’ont pas de forte appétence pour le véhicule tout autonome, et celle-ci décroît même depuis deux ans. Ils expriment des besoins d’automatisation et de technologies moindre : 61 % recherchent un niveau d’automatisation standard, 52 % un niveau avancé, 36 % une conduite autonome limitée à certaines conditions de trafic, et enfin 30 % une conduite autonome totale pour réaliser des trajets complets.

« Les véhicules autonomes seront bientôt prêts, mais pas les conducteurs français ! Il y a un important travail d’éducation et d’illustration des nouveaux services à réaliser pour que les consommateurs perçoivent bien ce que sera la mobilité de demain » commente Guillaume Crunelle, associé responsable industrie automobile chez Deloitte France.

Dans la même rubrique :

  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome

Newsletter
Recherche