Les Lidar prennent place à bord de nos automobiles

Publié le par .

PNG - 268 ko
L’Ultra Puck de Velodyne est un Lidar compact conçu pour les applications automobiles. Sa portée est de 200 mètres pour un prix envisagé de 460 euros. Ses caractéristiques le rendent compatible avec la conduite pleinement autonome. Ford le met en œuvre.
Si sous la poussée des aides à la conduite les radars prolifèrent dans nos véhicules – la nouvelle BMW Série 7 en compte cinq –, une autre catégorie de capteurs sophistiqués trouve son marché automobile : les Lidar.

Originellement utilisés pour la défense et l’aérospatial, les lidars seront incontournables dans les véhicules autonomes qui feront leur arrivée d’ici à cinq ans, selon les promesses des constructeurs. Leur rôle ? Cartographier en 3D tout l’environnement du véhicule en temps réel grâce à l’émission de multiples faisceaux laser de télémesure.

« Un capteur radar coûte moins de 100 dollars car la technologie a évolué, passant de systèmes mécaniques très chers à des solutions électroniques, c’est-à-dire sans aucune pièce mobile » explique Jeff Owens, directeur de la technologie chez Delphi. Et de poursuivre : « Ceci améliore considérablement la fiabilité tout en réduisant le coût. Ce même scénario est en train de se répéter pour le Lidar. »

Les systèmes Lidar mécaniques, présents aujourd’hui sur de nombreux véhicules à conduite automatisée, peuvent coûter jusqu’à 75 000 euros ce qui rend leur application en série impossible. Mais la version « tout électronique » du Lidar s’affiche à 230 euros selon Delphi ! Leur mise en œuvre sur le marché automobile devient alors réaliste.

Reste à savoir si leur robustesse, leur endurance et leur protection – notamment contre des faisceaux laser parasites – seront compatibles avec les exigences de ce marché. Des défis que des sociétés comme Quanergy (racheté par Delphi l’été dernier) et Velodyne cherchent à relever. Réduire les coûts est une chose, mais fabriquer moins cher tout en restant conforme aux exigences du secteur en est une autre.

Dans la même rubrique :

  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome

Newsletter
Recherche