Les artisans mènent la fronde contre la loi Sapin 2

Publié le par .

Pour dénoncer le projet de loi Sapin 2, qui veut supprimer l’obligation de détenir une qualification professionnelle pour certains métiers, l’UPA propose aux ministres de s’improviser artisans. Myriam El Khomri a été notamment invitée à s’essayer à la mécanique…

L’UPA dénonce le mépris manifesté à l’égard des 400 000 jeunes qui misent sur l’apprentissage pour apprendre un métier qualifié.
L’UPA dénonce le mépris manifesté à l’égard des 400 000 jeunes qui misent sur l’apprentissage pour apprendre un métier qualifié.

La colère gronde chez les artisans. Ces derniers multiplient depuis quelques jours les actions pour protester contre le projet de loi Sapin 2, qui envisage de supprimer l’obligation de détenir une qualification professionnelle pour exercer de nombreux métiers de l’artisanat. L’Union professionnelle artisanale (UPA) a notamment lancé une vaste campagne contre ce texte, qui sera débattu au Parlement du 6 au 9 juin, pour démonter son « absurdité ».

Jouant la carte de l’humour, l’organisation a ainsi envoyé à six ministres du gouvernement une « Box Loi Sapin 2 » en cadeau pour les préparer à leur future reconversion à un métier de l’artisanat. Cette box comprend une fiche métier et des outils en plastique pour s’improviser artisan sans passer par la case qualification. Et c’est la ministre du Travail, Myriam El Khomri, qui a reçu une box de mécanicienne ! Pour l’UPA, cette opération de communication doit permettre de rappeler que les métiers de l’artisanat nécessitent des qualifications adaptées.

« Si cette loi est votée, même des amateurs pourront donc s’improviser esthéticien(ne), boulanger(e), mécanicien(ne), au risque de proposer des produits et des services de moindre ou mauvaise qualité. L’artisanat ne s’improvise pas, tout comme la santé et la sécurité des consommateurs ne se bradent pas. C’est pourquoi nous pensons qu’il faut au contraire encourager la qualification » dénonce l’UPA, qui appelle à la mobilisation sur le site maboxloisapin.fr.

Visant à « améliorer la lutte contre la corruption et à moderniser la vie économique », la loi Sapin 2 prévoit de réduire le nombre d’activités soumises à l’obligation de qualification, afin de les ramener à celles présentant des « risques pour la santé et la sécurité des consommateurs ». Ces obligations seront définies par décret.

Mots clefs associés à cet article : Règlementation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Budget de l’automobiliste, des hausses jusqu’à 8,6 % !
    Budget de l’automobiliste, des hausses jusqu’à 8,6 % !
  • La maintenance automobile, numéro un de l’inflation
    La maintenance automobile, numéro un de l’inflation
  • Pièce de réemploi : 73 % des garages la proposent déjà !
    Pièce de réemploi : 73 % des garages la proposent déjà !
  • Automobile : les défaillances d’entreprises sont restées stables en 2016
    Automobile : les défaillances d’entreprises sont restées stables en 2016
  • La Dacia Sandero reste le véhicule le moins cher à l’usage
    La Dacia Sandero reste le véhicule le moins cher à l’usage
  • Le piratage électronique devient la méthode n° 1 des vols
    Le piratage électronique devient la méthode n° 1 des vols
  • Quand Le Parisien conseille pour déjouer les pièges des garagistes
    Quand Le Parisien conseille pour déjouer les pièges des garagistes
  • Baromètre Allogarage : Club Auto Conseil toujours leader
    Baromètre Allogarage : Club Auto Conseil toujours leader
  • Décision Atelier lance une enquête nationale sur la pièce d’occasion
    Décision Atelier lance une enquête nationale sur la pièce d’occasion
  • Pollution : la circulation alternée suscite le mécontentement des professionnels
    Pollution : la circulation alternée suscite le mécontentement des professionnels
  • Les défaillances d’entreprise en hausse dans l’entretien et la réparation automobiles
    Les défaillances d’entreprise en hausse dans l’entretien et la réparation automobiles
  • Les organisations de défense des automobilistes s’élèvent contre le mauvais entretien des routes
    Les organisations de défense des automobilistes s’élèvent contre le mauvais entretien des routes
  • Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération
    Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération
  • TPMS : le grand bluff des constructeurs automobiles ?
    TPMS : le grand bluff des constructeurs automobiles ?
  • Pneus hiver : utiles… pour les autres
    Pneus hiver : utiles… pour les autres

Newsletter
Recherche